Délais et conditions particulières d’inscription au Baccalauréat universitaire (Bachelor) en communication multilingue

Deux dossiers différents devront être établis pour l’inscription au Baccalauréat universitaire (Bachelor) en communication multilingue :

1. le dossier d'inscription aux examens d'admission

  • Concerne l'inscription à la Faculté de traduction et d’interprétation
  • L'inscription se fait en ligne, sur le site de la Faculté

--> Délai d'inscription en ligne : 31 janvier
Les examens d’admission sont obligatoires et éliminatoires.
Retrouvez toutes les informations pratiques sur le site de la Faculté.

2. Le dossier d’immatriculation à l'Université de Genève auprès du service des admissions


Notre conseil : plus tôt votre dossier nous sera renvoyé, meilleures seront vos chances d'obtenir rapidement une réponse.

Informations complémentaires
La confirmation de votre inscription à l'université dépend de vos résultats à l’examen d’admission de la Faculté et de l’examen de français (si vous y êtes tenu). Les candidats soumis à l’examen de français en sont informés par courrier électronique suite à l’envoi de leur dossier d’immatriculation.
Les candidats au Baccalauréat universitaire en communication multilingue ne sont pas soumis à l'examen complémentaire des hautes écoles suisses (ECUS). Cependant, les candidats qui échouent à l'examen d'admission et qui souhaitent se réorienter vers une autre faculté y seront soumis.

 

Pour l’année académique 2017-18, les conditions d’admission au Baccalauréat universitaire en communication multilingue de la Faculté de traduction et d’interprétation (FTI) sont les suivantes :

1) pour les titulaires d’un diplôme de fin d’études secondaires supérieures d’un des pays signataires de la Convention de Lisbonne :

  • diplôme dont le titre figure sur la liste des diplômes reconnus par l’Université de Genève et dont la moyenne/mention est atteinte, sans restriction quant à la série du diplôme et sans nécessité de répondre au caractère général de la formation (canon des branches) ni aux conditions complémentaires, et
  • réussite de l’examen d’admission de la FTI.

2) pour les titulaires d’un diplôme de fin d’études secondaires supérieures d’un pays non-signataire de la Convention de Lisbonne :

L’éventuelle immatriculation à l’Université de Genève selon ces conditions ne vaut que pour la FTI et le Baccalauréat universitaire en communication multilingue.

top