Introduction à l'Open Access

Que faire ?

S’engager dans la science ouverte ne requiert pas un engagement à long terme ou un effort démesuré. Les chercheurs peuvent adopter un certain nombre de pratiques et de résolutions qui peuvent faire avancer la cause de la science ouverte tout en profitant au chercheur individuel.

  • Déposer des copies gratuites d'articles déjà publiés dans une archive ouverte. Plus de 70% des éditeurs permettent aux chercheurs de mettre en ligne une version d'auteur de leur manuscrit, généralement 6 à 12 mois après publication (voir la section «Publier où vous voulez et archiver en accès libre»)
  • Déposer les preprints (prépublications) de tous les manuscrits dans des archives ouvertes dès que possible - idéalement avant, mais au plus tard, la soumission initiale au journal (voir la section «Postprints»).
  • Publier en accès libre quand c’est possible. Ce besoin ne signifie pas nécessairement de renoncer aux revues traditionnelles souscrites par abonnement puisque de nombreuses revues offrent la possibilité de payer des frais supplémentaires pour publier l’article en accès libre.
  • Partager publiquement ses données par l'intermédiaire d’une archive ouverte fiable. Chaque fois que cela est possible, les données, le matériel et le code d'analyse utilisés pour générer les résultats rapportés dans les manuscrits doivent être partagés. De nombreuses revues exigent déjà, comme condition de publication, que les auteurs partagent les données sur demande. Le partage proactif des données peut être plus efficace et offre d'autres avantages (voir la section "Gestion et partage des ressources").
  • Pré-annoncer son étude. Pré-annoncer publiquement l’étude expérimentale et le plan d'analyse avant la collecte des données est un moyen efficace de minimiser les biais et d'améliorer la crédibilité (voir la section «Questions ouvertes»). Étant donné que les documents de pré-annonce peuvent être écrits sous une forme similaire à une section «Méthodologie », l'effort supplémentaire requis pour la pré-annonce est souvent minime.

DOI: http://dx.doi.org/10.7554/eLife.16800.006

Traduction libre du texte extrait de : McKiernan, Erin C., et. al. Point of view: How open science helps researchers succeed. In: eLife 2016;5:e16800. DOI: 10.7554/eLife.16800
Publié le 07 juillet 2016