Des forêts sous surveillance citoyenne via le Web

forestwatcher

Le Citizen Cyberscience Center, partenariat entre l’Université de Genève, le CERN, et l'Institut des Nations Unies pour la Formation et la Recherche, vient de lancer le programme «ForestWatcher», en collaboration avec l’Institut de recherche spatiale du Brésil et l’Université fédérale de Sao Paulo. Ce projet constitue un premier pas en vue de mettre en place une surveillance citoyenne sur Internet de la déforestation.

Les cyber-citoyens sont appelés à analyser en détail des images satellites de la forêt amazonienne fournies par la NASA, une tâche pour laquelle l’œil humain demeure plus performant qu’un ordinateur. La première étape du projet consiste à identifier parmi des milliers d’images celles qui présentent la plus petite couverture nuageuse et une meilleure vue sur la forêt, c’est-à-dire les plus utiles.

Quarante-huit heures après le lancement officiel du projet, des centaines de volontaires s’étaient déjà attelés à ce travail.

Ce système de surveillance citoyenne pourrait être appliqué à d’autres zones forestières de la planète, en particulier dans des pays n’ayant pas les moyens de suivre l’évolution de leurs forêts. Il est basé sur une plateforme «open source» développée par le Citizen Cyberscience Center en collaboration avec l’Open Knowledge Foundation.

forestwatchers.net

Citizen Cyberscience Center

Open Knowledge Fourndation

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Google+
  • Partager sur LinkedIn

4 décembre 2012

2012

separation line
top