Le désir à l’écran

ccu
Entrelacements, regards, orgasmes, tension, sensualité, manipulations, égarements… Les associations entre ces termes intriguent. Elles renvoient à un monde passé sous silence, où l’intime se dévoile un peu, ou beaucoup.

Du Jardin parfumé à Sade, des Geishas aux playmates, la représentation du désir charnel varie selon les époques, les traditions culturelles et les tolérances morales.

Cet hiver, le Ciné-club universitaire programme douze séances d’un genre dont on ne dit pas le nom.


Images du désir
Ciné-club universitaire
Auditorium Fondation Arditi
Tous les lundis à 20h jusqu’au 25 mars

Programme détaillé

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Google+
  • Partager sur LinkedIn

8 janvier 2013

2013

separation line
top