L’historien Alexander Keese lauréat du Prix Latsis national

keese

Le Prix Latsis national 2016, doté d’un montant de 100'000 francs, est attribué à Alexander Keese, professeur boursier à l’UNIGE, pour ses recherches sur les transitions politiques en Afrique occidentale et centrale, sur l'ethnicité et sur le travail forcé.

D'une grande originalité et dépassant une vision eurocentrée, les recherches d'Alexander Keese se concentrent principalement sur l'histoire comparée des décolonisations en Afrique occidentale et centrale, le travail forcé et les mobilisations ethniques dans le cadre des conflits. "Ce qui m'intéresse, ce sont les situations sociales des populations sur le terrain", explique le lauréat de 39 ans. Ses travaux, qui ont déjà eu un impact important, veulent défaire les idées reçues.

Né à Hanovre le 17 août 1977, Alexander Keese est professeur boursier du Fonds national suisse pour la recherche scientifique à l'Université de Genève depuis 2015. Auparavant, il a notamment dirigé dans le cadre d'un ERC Starting Grant le groupe de recherche ForcedLabourAfrica au Centre des études africaines de l'Université de Porto (2010-2011), au Portugal, et à l'université Humboldt de Berlin (2011-2015), en Allemagne. Il a soutenu son doctorat en 2004 à l'Université de Fribourg-en-Brisgau, en Allemagne, et sa thèse d'habilitation à diriger des recherches en 2010 à l'Université de Berne, en Suisse. Il a reçu de nombreux prix, bourses et financements.

Le Prix Latsis national lui sera remis à l’Hôtel de ville de Berne le 12 janvier 2017.

En savoir plus

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Google+
  • Partager sur LinkedIn

12 décembre 2016

2016

separation line
top