2009

Retour aux racines, retour à la Terre - L'UNIGE accueille basecamp09, 3e édition du Festival Science et Cité, qui ausculte les changements climatiques

 

Après les villes de Zurich, Lugano et Coire, c’est à l’Université de Genève (UNIGE) de servir de camp de base au chevet de la planète bleue, du 26 juin au 1er juillet prochains. Six espaces et autant de modules interactifs permettent de saisir vite où en sont les ressources, le sous-sol et la santé terrestres, mais aussi ce que recouvre la notion de risques naturels ou encore celle d’histoire de la vie. La géologie, la paléontologie et la climatologie croisent le fer, pour un volet local de la manifestation recouvrant une offre très riche : un Samedi de l’UNIGE sur « Le climat au fil du temps », des excursions sur le terrain menées par des expert-e-s, trois spectacles expressément programmés pour l’occasion, des tables rondes et des ateliers… Tous les âges et toutes les catégories de curieuses et curieux y trouveront de quoi résumer un bulletin de santé actuel et détaillé de la planète qui nous héberge.

L’UNESCO et l’Union internationale des sciences géologiques (IUGS) mettent cette année la Terre à l’honneur. En Suisse, ce choix a inspiré l’Académie suisse des sciences naturelles (SCNAT) et la Fondation Science et Cité pour la 3e édition du festival éponyme, centré cette année sur l’événement basecamp09. Par une scénographie évoquant l’univers des grandes expéditions aventurières et scientifiques, cette exposition itinérante dresse un percutant état des lieux planétaire. Les changements perceptibles dans notre environnement y sont examinés sous toutes leurs coutures, des plus flagrantes aux plus improbables, en six postes arrimés sur le site d’Uni Mail.

Si l’exposition propose un voyage menant de la surface au noyau du globe, puis du magma aux courants d’air en passant par les eaux terrestres, le volet genevois de la manifestation se dédouble en une pléthore d’activités et d’occasions de se mettre à jour avec la région, côté environnement.

Sur toutes les lèvres : le climat
Impossible de l’oublier, tant il vient sur toutes les lèvres aussitôt prononcés les termes de « changements environnementaux » : le climat fait donc l’objet du dernier-né de la série des Samedis de l’UNIGE proposée au grand public par l’alma mater genevoise tout au long de cette année d’anniversaire des 450 ans de l’institution.

Sur les modifications climatiques toujours, un volet entier de basecamp09 traite de l’augmentation des températures, annoncée ou déjà constatée, et des manières intelligentes de s’adapter au phénomène.

Impressions sismiques, art tellurique
Entre autres modules surprenants de l’expo, un simulateur de séismes permet d’éprouver les effets d’un tremblement de terre dans une salle de classe, tandis que les affres d’une inondation sont évoquées de manière réaliste via les fuites d’une série de machines à laver. Si basecamp09 joue la carte didactique et ludique, des spectacles expressément programmés à l’UNIGE sur ce même thème (des changements environnementaux) ouvrent la porte à l’imagination, à la poésie et même à l’esprit loufoque, visant à faire saisir plus intuitivement ce qui fait de chacun-e d’entre nous des Terrien-ne-s.

Se mouvoir serait proprement humain…
Ainsi, une adaptation théâtrale haute en couleurs et effets spéciaux du Vingt mille lieues sous les mers de Jules Verne, le conte musical et mimé Enki, chanteur d’eau et Demain les chats, enquête sur une certaine civilisation aujourd’hui disparue, qui fut consumériste et droguée aux images, joueront la partition émotionnelle de l’orchestration genevoise de basecamp09, où l’excursion a aussi la part belle. Du Léman au Salève, sur les traces du passé maritime de la région, perceptible dans les fossiles qu’on y trouve aussi bien que dans la roche des montagnes alentour, à pied, en bateau ou à vélo, des expert-e-s de l’UNIGE raconteront au public l’histoire des glaciers proches, les 15'000 ans d’occupation de la rade par l’humain ou ces temps où d’énormes poissons épineux nageaient autour du Vuache.

… Si nous bougions plus proprement
En compagnie des biologistes et zoologues passionnés de l’association La Libellule ou auprès de professionnels qui œuvrent chaque jour en prise directe avec la nature - viticulteurs, industriels ou agriculteurs -, les participant-e-s à basecamp09 pourront découvrir ce qui se passe autour du centre urbanisé de Genève en termes d’environnement naturel. Parallèlement, tous les jours du Festival, dans l’idée de valoriser une mobilité à l’impact minimal sur l’environnement, la petite reine sera à la fête avec La Maison du vélo, qui proposera ses services et démonstrations aux visiteurs.

Site de BaseCamp09

Contacts:
Pour obtenir de plus amples informations, n’hésitez pas à contacter
le prof. Elias Samankassou, au tél. +41 79 608 97 52 Elias Samankassou
le coordinateur régional de basecamp09, Jean-Luc Sudan,
au tél. +41 22 379 73 94

24 juin 2009
  2009