2011

Quand les mondes académique et humanitaire se rencontrent

Pour la première fois, les principaux acteurs académiques et les organisations internationales oeuvrant dans le domaine humanitaire se réuniront à Genève lors d’une conférence, qui se déroulera du 26 au 28 octobre 2011.

A l’initiative du CERAH (Centre d’enseignement et de recherche en action humanitaire) de l’Université de Genève (UNIGE) et de l'Institut de hautes études internationales et du développement (IHEID), et en collaboration avec le réseau ELRHA (Améliorer l’apprentissage et la recherche pour l’action humanitaire), cette conférence entend favoriser une analyse critique de la formation humanitaire et proposer une réponse aux défis actuels et futurs.

Aujourd'hui, les crises humanitaires se caractérisent par une grande complexité qui nécessite, de la part de professionnels, une série de compétences pointues, non seulement dans le domaine humanitaire, mais aussi en droit international, en anthropologie, en santé communautaire et individuelle, en gestion de projet, etc.

Pour le professeur Doris Schopper, ancienne présidente de MSF et directrice du CERAH de l’UNIGE, «cette rencontre inédite entre les acteurs majeurs de l’humanitaire permettra d’identifier le noyau de compétences académiques que les travailleurs humanitaires se doivent d’acquérir, pour affronter les défis d’aujourd’hui et de demain».

Et Jess Camburn, directrice d'ELRHA d’ajouter : «Avec l’augmentation en ampleur et en fréquence des crises humanitaires, nous devons renforcer le plus rapidement possible la capacité des travailleurs humanitaires si nous voulons répondre aux besoins des populations touchées par les crises. »

Lors de la conférence inaugurale, les acteurs clef du secteur s’exprimeront sur les facteurs contribuant à dessiner le paysage humanitaire afin de contextualiser le débat.

Animé par le professeur Jean-Daniel Rainhorn, ancien directeur du CERAH et directeur du Centre de recherche et d'étude pour le développement de la santé (CREDES) à Paris, l’événement sera rythmé par les interventions du docteur Unni Karunakara, président de MSF international, du docteur Zafar Iqbal Qadir, président de l’Autorité nationale des catastrophes naturelles au Pakistan, de Claude Bruderlein, directeur du programme de politique humanitaire et de recherche sur la résolution de conflits de la Harvard School of Public Health, de Pierre Dominicè, professeur honoraire de l’Université de Genève et du docteur Peter Walker, directeur du Centre international Feinstein de l’Université de Tufts (Boston, Etats-Unis). Ce rendez-vous, ouvert au public, aura lieu le mercredi 26 octobre à partir de 17h à Uni Dufour.

Les deux jours suivants s’articuleront autour de deux sessions au Centre d’espérance, ponctués par des allocutions et des discussions de la part des protagonistes du monde humanitaire. Le 27 octobre, les échanges débuteront sur le thème de l’exploration du monde de l’éducation et de la formation humanitaire tel qu’on le connaît aujourd’hui, avant de se poursuivre, le 28 octobre, autour d’une analyse critique et d’une réflexion au sujet des solutions de formation qui permettront aux travailleurs humanitaires de gérer les crises complexes qui ébranlent les sociétés.

Pour accéder au programme détaillé de la conférence et des interventions, rendez-vous sur www.humanitarianeducation.org.

Contacts

Pour le CERAH,
Sophia Hoffmann, tél. +41 22 908 58 24

Pour ELRHA,
Jess Camburn, tél.  +44 29 2080 3257

19 octobre 2011
  2011