2012

L’Ecole de pharmacie Genève-Lausanne reçoit une accréditation pour ses filières d'études en sciences pharmaceutiques

Issue du regroupement des sections de pharmacie des universités de Genève (UNIGE) et de Lausanne (UNIL), l’Ecole de pharmacie Genève-Lausanne (EPGL) compte aujourd’hui 180 collaborateurs, 350 étudiants, plus de 120 doctorants et onze unités d’enseignement et de recherche qui en font l’une des plus importantes écoles en sciences pharmaceutiques au niveau européen. Après neuf ans d’activités, c’est la consécration pour cet établissement qui reçoit une accréditation pour ses filières d’études en sciences pharmaceutiques de l’Organe d’accréditation et d’assurance qualité des hautes écoles suisses (OAQ) et de la Conférence universitaire suisse (CUS).

Inaugurée en 2004 suite à une volonté commune de l’UNIGE et de l’UNIL d’unir les compétences lémaniques en pharmacie, l’EPGL a pour mission la formation des étudiants en pharmacie pratique, hospitalière et clinique et le renforcement de la recherche en sciences pharmaceutiques en consolidant notamment un réseau déjà bien établi avec l’industrie.

Suite à un rapport d’experts, validé par une visite sur place, l’OAQ a conclu que l’EPGL remplissait tous les critères prévus par les organes compétents pour bénéficier de l’accréditation de ses filières de formation en sciences pharmaceutiques pour une période de sept ans. Cette distinction s’inscrit dans une logique d’excellence saluée par le classement QS qui place les sciences pharmaceutiques de l’UNIGE en 31ème position au niveau mondial.

Il faut souligner que cette accréditation englobe également la 1e année d’études dispensée dans les Universités de Lausanne et de Neuchâtel dont la qualité a été soulignée par l’OAQ. «L’accréditation des filières de formation en sciences pharmaceutiques couronne la première étape du processus de déploiement de l’EPGL. Ce succès souligne la réussite d’une construction inter-cantonale innovante. Il nous réjouit, bien sûr, mais il doit être source de motivation pour poursuivre un développement des sciences pharmaceutiques en Suisse romande en tant que galaxie reposant sur quelques piliers bien implantés localement, précise Pierre-Alain Carrupt, président de l’EPGL. Cette accréditation des filières de formation témoigne de la pertinence de nos priorités, à savoir la formation de pointe en sciences pharmaceutiques, de la motivation de tous les acteurs et de la qualité des structures mises en place. Nul doute que de nouveaux partenaires nous rejoindront pour améliorer encore la formation de nos étudiants afin de répondre aux défis récemment lancés autant par le monde politique, quant à la place et aux compétences des futurs pharmaciens, que par le monde industriel soucieux d’augmenter la qualité et le nombre de nouveaux médicaments accessibles à tous.»

Contact

Pierre-Alain Carrupt, tél. 022 379 33 59

5 décembre 2012
  2012