2013

La Semaine des droits humains organisée pour la première fois à Genève

Capitale humanitaire, Genève accueille la première Semaine des droits humains, du 8 au 11 octobre 2013. Organisée par le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), l’Etat de Genève, la Ville de Genève, l’Université de Genève (UNIGE) et la Fondation Martin Ennals, la manifestation comprend quatre événements articulés autour du thème des droits humains, dont trois sont ouverts au public. L’alma mater accueille ces rendez-vous-clés et fédère ainsi les partenaires pour faire avancer la réflexion sur les droits humains. Le Dies academicus de l’UNIGE, intrinsèquement lié à cette thématique, viendra clore la semaine.

Prix Martin Ennals 2013 - 8 octobre, 18h, Uni Dufour

La cérémonie de remise du Prix Martin Ennals 2013 (ouverte au public) se tiendra le 8 octobre. A cette occasion, le nom du lauréat, sélectionné par dix organisations non gouvernementales actives dans le domaine des droits humains, sera dévoilé. Cette distinction récompense des personnes qui s’illustrent de manière exceptionnelle dans le combat contre les violations des droits humains et qui recourent, pour ce faire, à des moyens courageux et innovants. Les trois finalistes - Mona Seif, l’une des fondatrices du Mouvement populaire «No to military trials for civilians» (Egypte), le Joint Mobile Group (Russie), créé par Igor Kalyapin suite aux meurtres de plusieurs activistes qui travaillaient en Tchétchénie, et Mario Joseph, reconnu comme étant l’avocat de droits humains le plus influent en Haïti, participeront à la cérémonie aux côtés de Navanethem Pillay, Haut-Commissaire des Nations Unies aux Droits de l’Homme, qui prendra la parole.

Plus d’informations sur http://www.martinennalsaward.org/.

Colloque scientifique - 9 et 10 octobre

Un colloque intitulé « Mécanismes régionaux et mise en œuvre universelle » se tiendra les 9 et 10 octobre 2013 à l’UNIGE (fermé au public). Cette rencontre exceptionnelle réunira des experts académiques et des décideurs politiques venus du monde entier, dans le but d’analyser la complémentarité entre les systèmes régionaux et universel de protection des droits humains, à la lumière des récents événements survenus en Syrie et en Égypte notamment. Les débats, tantôt organisés par zone géographique tantôt par thème, s’articuleront principalement autour de l’absence de mécanismes régionaux de protection des droits humains au Moyen-Orient et en Asie du Sud-Est. La création d’une Cour pénale africaine, les fondamentalismes religieux et la problématique de l’asile seront également au programme de ces deux jours de réflexion.

ANNULE! Conférence publique - 10 octobre, 18h30, Uni Dufour

Ahmed Hassan El-Borai, ministre égyptien de la solidarité sociale et professeur à la Faculté de droit de l’Université du Caire, donnera une grande conférence intitulée «Religions et droits humains. Les révolutions égyptiennes», le jeudi 10 octobre à Uni Dufour. Ouverte au public, la conférence sera suivie d’une session de questions-réponses, modérée par Micheline Calmy-Rey, professeure invitée au Global Studies Institute (GSI) de l’UNIGE. A cette occasion, le ministre égyptien partagera son expérience personnelle au sein d’un gouvernement bousculé par la révolution.

Plus d’informations sur: http://www.unige.ch/public/evenements/revolutions-egy.html.

Dies academicus - 11 octobre, 10h, Uni Dufour (ouverture des portes à 9h15)

Cette année, le Dies academicus de l’UNIGE, placé sous le signe de la globalisation et des droits humains, clôturera la semaine. La mondialisation a un impact notable sur les droits humains, notamment dans le domaine de la santé et de l’éducation. Daphne Koller, co-fondatrice de la plateforme de cours en ligne Coursera et professeure à l’Université Stanford (intervention retransmise depuis San Francisco), et Julio Frenk, ancien ministre mexicain de la santé et doyen de la Harvard School of Public Health, s’exprimeront sur le sujet. Cet événement, ouvert au public, s’inscrit dans la volonté de l’UNIGE de stimuler la réflexion sur cette thématique, au moment où elle lance un institut d’études globales, le Global Studies Institute.

Julio Frenk, Tullio de Mauro, professeur émérite à La Sapienza (Université de Rome) et ancien ministre italien de l’instruction publique, André Vauchez, ancien directeur de l’Ecole française de Rome et professeur émérite à l’Université Ouest Nanterre La Défense, et Olga Cosmidou, directrice générale à la Direction générale de l’interprétation et des conférences du Parlement européen, recevront un doctorat honoris causa (DHC). Par ailleurs, le Prix Latsis sera remis à Fokko P. Beekhof (Centre universitaire d’informatique de l’UNIGE), la Médaille de l’Université sera décernée à Ruth Dreifuss, ancienne présidente de la Confédération suisse, le Prix Mondial Nessim-Habif sera attribué à Claes B. Wollheim, professeur honoraire à la Faculté de médecine de l’UNIGE et enfin, la Médaille de l’innovation octroyée pour la première fois, reviendra à Daphne Koller.

Plus d’informations sur: http://www.unige.ch/rectorat/dies.html.

Contact

Julie Michaud, tél. 022 379 77 96

2 octobre 2013
  2013