2014

Inauguration du bâtiment des Philosophes

Restitué à l’université après un important travail de réhabilitation, le bâtiment des Philosophes a été inauguré aujourd’hui. Un élément exceptionnel du patrimoine architectural genevois du 19e siècle est ainsi remis en valeur.

Afin de satisfaire aux besoins de la communauté universitaire, le bâtiment des Philosophes, connu sous le nom de l’ancienne école de chimie, a été entièrement rénové. Une cérémonie marquant la fin du chantier a eu lieu aujourd’hui en présence des conseillers d’Etat Anne Emery-Torracinta, chargée du département de l’instruction publique, Serge Dal Busco, chargé du département des finances, et des autorités universitaires. De  nombreux visiteurs ont pu apprécier la qualité de la restauration lors d’une après-midi « portes ouvertes ».

Trois ans après le début des travaux conduits par le bureau Brunn + Butty architectes, la Faculté des lettres et la Bibliothèque de l’UNIGE retrouvent un bâtiment auquel elles sont très attachées. Si l’édifice offre désormais des espaces lumineux et équipés qui répondent aux nouvelles exigences en matière d’économie d’énergie et de sécurité, il a vu son cachet historique valorisé, comme en témoignent les décors en faux marbres fraîchement restaurés ou la restauration de l’auditoire Jeanne Hersch, le plus ancien amphithéâtre académique de Genève dont le mobilier d’origine a été remarquablement conservé.

Le bâtiment abrite désormais le Département des langues, littératures et civilisations méditerranéennes, slaves et orientales, le Département d’études est-asiatiques et une partie des collections de la Bibliothèque de l’UNIGE (arabe, arménien, chinois, coréen, grec moderne, japonais et russe). 

Un projet de rénovation complexe

La restauration de ce bâtiment représentait un défi de taille, tant au niveau technique que financier. La complexité du projet, en constante évolution, nécessitait en effet une étroite collaboration entre les architectes, ingénieurs et divers corps de métier. Ce chantier a exigé un effort d’organisation considérable pour reloger provisoirement les occupants du bâtiment. Mme Emery-Torracinta et M. Dal Busco se sont félicités de cette restauration qui constitue une étape importante dans le cadre des nombreux projets planifiés par l’État en vue d’optimiser les conditions d’études dans notre canton, tout au long du parcours de formation. S’agissant de l’UNIGE, cette réalisation contribue à conforter la position et le rayonnement de l’institution au plan international.

Vers un campus intégré

Le bâtiment des Philosophes rénové s’intègre pleinement dans le développement du pôle en sciences humaines d’un campus intégré, projeté par l’UNIGE et la HES-SO Genève. Ce projet, qui a vocation à regrouper les activités des hautes écoles en sept pôles dédiés à l’enseignement supérieur et à la recherche, prend également vie grâce à Campus Biotech et au nouveau bâtiment qui sera dédié aux sciences de l’environnement, au boulevard Carl-Vogt.

Un brin d’histoire… l’ancienne Ecole de chimie

La construction de l’Ecole de chimie est confiée aux architectes Henri Bourrit et Jacques Simmler –  également auteurs de l’Ecole des arts industriels à Genève – en 1877 pour répondre aux besoins des chimistes genevois alors à l’étroit dans les sous-sols d’Uni Bastions, qui n’étaient d’ailleurs pas adaptés à leurs activités. Deux ans plus tard déjà, le bâtiment aux caractéristiques inspirées de la Renaissance, conservant néanmoins la rigueur du style néo-classique d’inspiration germanique, est inauguré. Outre ses attributs architecturaux, l’édifice est doté de dispositifs ingénieux qui en ont fait un bâtiment modèle (ventilation naturelle, éclairage naturel et artificiel etc.). L’Ecole de chimie subit ensuite plusieurs modifications pour s’adapter aux besoins des occupants, perdant ainsi une grande partie des détails d’origine. En 1937, l’aile sud est surélevée pour accueillir des laboratoires. L’Ecole de chimie quitte le bâtiment pour son 100e anniversaire et s’installe à Sciences II, alors nouvellement construit sur les rives de l’Arve. L’édifice, rebaptisé « Bâtiment des Philosophes » change alors d’affectation pour accueillir la Faculté des lettres de l’UNIGE. En 2008, un incendie impose une réorganisation des locaux. C’est en septembre 2011 que les travaux de rénovation débutent pour en faire un lieu d’étude et de recherche précieux, adapté aux besoins de ses occupants.

Pour toute information complémentaire :

4 décembre 2014
  2014