2015

Le geste dans la tête: une histoire de tempo

A l’occasion de la Semaine du cerveau, l’Université de Genève (UNIGE) invite le public à découvrir, du lundi 16 au vendredi 20 mars, les mystères qui entourent le mouvement, le rythme ou encore la rythmique. Cinq conférences publiques ainsi que des visites interactives de l’exposition «BAM!», organisée par l’Institut Jaques-Dalcroze, sont au programme de cette nouvelle édition.

Intitulée «Le geste dans la tête», la Semaine du cerveau propose cette année une immersion dans le monde du mouvement afin de présenter les avancées scientifiques et les dernières découvertes dans le domaine. Chaque soir, à 19h à Uni Dufour, le grand public est invité à assister à des conférences données par des chercheurs et praticiens de l’UNIGE, des Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG) et du Centre national de la recherche scientifique (CNRS).

Une histoire de rythme et de contrôle

Le rythme sera à l’honneur le lundi 16 mars. Les différents intervenants discuteront notamment des rythmes biologiques d’une durée de 24 heures (rythmes circadiens), comme par exemple le cycle de veille-sommeil. C’est ce rythme qui est perturbé en cas de décalage horaire et qui produit le «jet-lag». L’influence de l’activité rythmique des neurones sur notre comportement et nos émotions sera également expliquée. Le mardi 17 mars, les chercheurs s’intéresseront au contrôle et à l’apprentissage du mouvement, à ses paradoxes, ainsi qu’aux bienfaits de la pratique mentale, une technique qui consiste à se représenter mentalement une action sans produire d’activité musculaire. Cette technique, utilisée par les sportifs pour améliorer leurs performances, sert aussi de soins thérapeutiques pour la récupération des commandes motrices.

«Faux» mouvements et tremblements

Les mécanismes cérébraux qui sous-tendent les pathologies comme la maladie de Parkinson, les tics ou encore la main étrangère seront abordés le mercredi 18 mars. Les douleurs fantômes, ressenties par certaines victimes d’amputation, et les mécanismes de récupération suite à des greffes des membres amputés seront discutés le jeudi 19 mars. Durant ces deux jours, les chercheurs reviendront sur les rapports entre le cerveau et les mouvements volontaires ou «non-volontaires» de notre corps et mettront en perspective de nouvelles voies thérapeutiques.

La rythmique et ses bienfaits

Le vendredi 20 mars sera, lui, dédié à la rythmique, cette discipline qui offre un pont entre la musique et le mouvement et qui favoriserait le développement des capacités à se situer dans l’espace. Les scientifiques parleront du rôle que joue l’émotion dans cette pratique du geste musical, ainsi que du recours à la rythmique pour prévenir le déclin de mobilité chez les personnes âgées. Une performance de rythmique Jaques-Dalcroze sera par ailleurs proposée pour illustrer les propos des conférenciers. Une exposition en musique pour éveiller tous nos sens En marge des conférences, l’UNIGE participe à l’exposition «BAM!», mise sur pied par l’Institut Jaques-Dalcroze, à l’occasion de son 100ème anniversaire et ouverte jusqu’au 17 avril. Du 18 au 28 mars, des visites interactives, sensorielles et scientifiques seront proposées aux enfants de 6 à 12 ans par des étudiants de l’UNIGE ou de la Haute école de musique qui leur feront découvrir, durant 1h30, les différents modules de l’exposition.

Consultez le programme complet sur: www.semaineducerveau.ch

Contact: Mona Spiridon, Tél: 022 379 53 78

2 mars 2015
  2015