2016

Les nouveaux acteurs de la gouvernance des droits humains

Initialement, la gouvernance des droits humains a été conçue comme relevant de la responsabilité des Etats. Mais depuis la fin du XXe siècle, d’autres acteurs tels qu’Amnesty International, le Comité international de la Croix-Rouge et même l’Etat islamique jouent un rôle essentiel dans le respect et la violation des droits de l’Homme. C’est autour de ce thème que s’articulera la quatrième édition de la Semaine des droits humains, qui se tiendra du 11 au 14 octobre à Genève. Parmi les événements proposés, le juriste Yadh Ben Achour, ancien président de la Haute instance de la révolution en Tunisie, donnera une conférence publique sur la place de l’Islam en Europe.

Cette année, la Semaine des droits humains abordera la question des acteurs «non-étatiques» et de la gouvernance des droits humains. A l’occasion d’un colloque scientifique ouvert au public, des experts internationaux échangeront sur le rôle des groupes armés indépendants et des Organisations non gouvernementales dans les conflits armés. Ils analyseront également l’influence de certains acteurs de la sphère religieuse sur la protection des droits humains et se positionneront sur la légitimité de ces nouveaux acteurs de la gouvernance des droits de l’Homme, en s’appuyant sur le cas pratique de la politique de santé globale. Ces deux journées de réflexion auront lieu à Uni Bastions, les mercredi 12 et jeudi 13 octobre.

Conférence L’Islam en Europe: dialogue, cohabitation et citoyenneté

La menace terroriste est dans tous les esprits et la tentation est forte d’assimilier l’Islam à la violence. Spécialiste des théories politiques islamiques, le juriste et professeur de droit public Yadh Ben Achour s’inquiète des conséquences d’un clivage communautaire en Europe. Lors de sa conférence (mercredi 12 octobre, 18h30, Uni Dufour), il reviendra sur la place de l’Islam en Europe et sur le rôle que devraient jouer les Etats pour éviter une rupture irrémédiable. Le professeur Ben Achour a présidé la Haute instance de la révolution, de la réforme politique et de la transition démocratique en Tunisie après le départ de Ben Ali, et a participé à l’organisation d’élections libres, ce qui lui a valu le Prix international de la démocratie en 2012. La conférence sera introduite par le président du Conseil d’Etat, M. François Longchamp.

Projection du documentaire Return to Homs

Les élèves du secondaire II seront conviés le jeudi 13 octobre à Uni Dufour pour visionner le documentaire de Talal Derki, Return to Homs. Pendant deux ans, le réalisateur a filmé de près la résistance au régime de Bachar el-Assad d’un groupe de jeunes syriens, dans les rues de Homs. Organisée avec la collaboration du Festival du film et forum international sur les droits humains (FIFDH) et le Département de l’instruction publique, de la culture et du sport, la projection sera suivie d’une discussion en présence de la conseillère d’Etat, Mme Anne Emery-Torracinta, et Mme Micheline Calmy-Rey, professeure invitée à l’Université de Genève (UNIGE).

Les défenseurs des droits humains récompensés

La cérémonie de la remise du Prix Martin Ennals, organisée par la Ville de Genève et la Fondation Martin Ennals, ouvrira la Semaine des droits humains, le mardi 11 octobre, à 18h, à Uni Dufour. Le prix récompense chaque année des personnes qui s’illustrent de manière exceptionnelle dans le combat contre la violation des droits humains par des moyens courageux et innovants. Cette année les trois finalistes sont: les Zone 9 Bloggers, qui documentent les violations des droits humains et la situation des prisonniers politiques en Ethiopie; Ilham Thoti, fervent défenseur des droits fondamentaux des Ouïghours du Xinjiang en Chine et condamné à la prison à perpétuité; et Razan Zaitouneh, activiste et journaliste syrienne qui a dénoncé les crimes contre l’humanité dans son pays, avant d’être kidnappée en 2013. Les récompenses seront remises par M. Zeid Ra’ad Al Hussein, Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’Homme, et par Mme Sandrine Salerno, conseillère administrative de la Ville de Genève.

Un Dies academicus sous le signe du développement durable

Le directeur général du Comité international de la Croix-Rouge, Yves Daccord, sera l’invité d’honneur du Dies academicus de l’UNIGE, le vendredi 14 octobre. Lors de son intervention, il expliquera la manière dont il nous faut repenser les réponses humanitaires, diplomatiques ou académiques à apporter aux crises actuelles durables, qu’elles soient climatiques, économiques ou migratoires. Cette année, l’UNIGE remettra un doctorat honoris causa à Catherine Pelachaud, directrice de recherche au Centre national de la recherche scientifique (CNRS), Michael N. Hall, biologiste moléculaire à l’Université de Bâle, Marianne Bertrand, économiste à l’Université de Chicago, et Agnès van Zanten, directrice de recherche au CNRS et à Sciences Po. Par ailleurs, le Prix Mondial Nessim-Habif sera attribué à la Librairie Droz, représentée par son directeur, Max Engammare. La Médaille de l’Université récompensera Patrick Odier, associé-gérant senior du groupe Lombard Odier. Enfin, Karl-Heinz Krause, professeur à la Faculté de médecine de l’UNIGE, recevra la Médaille de l’innovation.

Plus d’informations sur: www.unige.ch/semainedroitshumains.

La Semaine des droits humains est organisée par l’Université de Genève (UNIGE), le Haut-commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme et le Festival du film et forum international sur les droits humains (FIFDH), avec la collaboration du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), de la République et canton de Genève, de la Ville de Genève et de la Fondation Martin Ennals.

26 septembre 2016
  2016