2016

Faire le choix de l'entrepreneuriat

affiche

Avoir une idée, se lancer, créer sa propre entreprise. Simple sur le papier, l’entrepreneuriat demande néanmoins une certaine préparation. La jeunesse audacieuse aura la possibilité d’appréhender les nombreux tenants et aboutissants qu’implique la création de son entreprise lors de la 6ème Semaine de l’entrepreneuriat à Genève. Du 14 au 18 novembre, des entrepreneurs aguerris distilleront leurs précieux conseils à quiconque souhaite réaliser soi-même ses projets ou idées.

Devenu un incontournable en terres genevoises, la Semaine de l’entrepreneuriat, qui se déroule simultanément dans 160 pays, est l’occasion pour les entrepreneurs en herbe de participer à des conférences et des ateliers organisés autour de cinq thèmes principaux : interactif, social, international, technologique et gérer mon entreprise. 55 événements, réunissant plus de 100 intervenants et répartis dans 15 lieux différents à Genève, seront proposés tant aux étudiants qu’au grand public, avec la collaboration de 8 associations d’étudiants et de 30 organismes.

Tout conseil est bon à prendre

La Suisse, classée pays numéro un de l’innovation dans le monde pour la sixième année consécutive (selon le Global Innovation Index 2016), offre une terre propice au lancement de son entreprise. Les idées foisonnent et les moyens de les mettre en œuvre sont à disposition des jeunes intéressés à se lancer. Afin de soutenir ces nombreuses initiatives, des professionnels du milieu de l’entrepreneuriat se succèderont et exposeront leurs savoirs tout au long de la semaine, à l’image de Katherine Milligan, directrice de la Fondation Schwab pour l’Entrepreneuriat social; Daniel Rossellat, fondateur et président du Paléo Festival Nyon ou encore Bastien Nicolet, co-fondateur des restaurants Ingelwood Burger. Ces journées sont l’occasion de détenir toutes les clés de la réussite et de l’exploitation de son propre potentiel. De ce fait, un concours est également ouvert aux étudiants de l’Université de Genève (UNIGE), de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale de Genève (HES-SO), de l’Institut de hautes études internationales et du développement (IHEID) et aux alumni de maximum trois ans. L’objectif : présenter et défendre son idée devant un panel de jurés. De nombreux prix en lien avec l’entrepreneuriat sont à gagner. Retrouvez le programme complet sur www.liberezvosidees.ch ou sur l’application mobile GEW Geneva (iOS et Android).

Créer, travailler, échouer, se relever

Bien entendu, créer sa propre entreprise n’est pas toujours gage de réussite. Se lancer dans un projet entrepreneurial comporte toujours une part de risque dont il faut avoir conscience. Mais de l’échec, il ressort une leçon. Le mercredi soir est consacré à ces faillites et déceptions, avec l’organisation de la FuckUp Nights. Lors de cette soirée, plusieurs intervenants parleront de leur échec professionnel et montreront comment celui-ci peut devenir formateur et source de nouveaux projets.

Co-organisée par l’UNIGE, le Service de la promotion économique de Genève (SPEG), la Fédération des Entreprises Romandes Genève (FER Genève), l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), la Conférence des Nations-Unies sur le commerce et le développement (UNCTAD), la HES-SO Genève et GENILEM, cette semaine débutera par la conférence d’ouverture intitulée «Vie d’entrepreneurs». Il s’agira du témoignage de trois entrepreneurs genevois aguerris: Arnaud Grobet, associé et Managing Partner chez Emakina.ch SA; Sébastien Tondeur, PDG du groupe MCI ; et Christophe Barman, co-fondateur et PDG de Loyco SA. Pierre Maudet, conseiller d’Etat chargé du département de la sécurité et de l’économie à Genève, et Yves Flückiger, recteur de l’UNIGE, interviendront également lors de cette conférence d’ouverture, qui aura lieu à la FER Genève, le 14 novembre à 17h.

Cette semaine a avant tout pour objectif de montrer aux étudiants qu’une autre voie leur est ouverte. Finir ses études ne signifie pas obligatoirement devenir salarié. Avoir des idées, être indépendant, choisir sa manière de vivre et de travailler, l’entrepreneuriat offre de nombreuses possibilités, du moment que l’on est prêt à s’investir.

A propos de la Semaine mondiale de l’entrepreneuriat

Créée en 2007 par Carl Schramm, président et CEO de la Fondation Kauffman, et par Gordon Brown, ancien premier Ministre du Royaume-Uni, la Global Entrepreneurship Week (Semaine mondiale de l’entrepreneuriat) vise à susciter des vocations entrepreneuriales et à fédérer, une fois l’an, toutes les initiatives éparses en matière de conseil à la création d’entreprise.

Contact: Aurélie Kuntschen 022 379 73 98

31 octobre 2016
  2016