2007-2008

1,3 million pour la vaccinologie - L’UNIGE reçoit une donation de la Fondation Bill & Melinda Gates pour former les décideurs à la vaccinologie

Le Centre de vaccinologie de l’Université de Genève (UNIGE) vient de se voir attribuer un subside de 1,3 million de francs par la Fondation Bill & Melinda Gates. Cette somme permettra d’offrir chaque année pendant quatre ans une formation en vaccinologie à des responsables de santé publique de pays en développement. Elle couronne le choix visionnaire de la Faculté de médecine de l’UNIGE, la première en Europe à avoir créé une chaire de vaccinologie en 1999.

«Ces subsides nous permettront d’offrir, chaque année pendant quatre ans une formation en vaccinologie à trente candidats soigneusement sélectionnés par un comité scientifique international» explique la prof. Claire-Anne Siegrist, directrice du Centre de vaccinologie et d’immunologie néonatale de l’UNIGE, médecin-adjoint aux Hôpitaux universitaires de Genève, et bénéficiaire de ces subsides. «Cette formation, qui s’adresse aux responsables de santé publique actuels et futurs, est dispensée pendant un cours intensif organisé avec la collaboration de la Fondation Mérieux à Lyon.»

Intervenir au cœur du problème
La bonne utilisation des vaccins implique plus que jamais de comprendre l’immunologie des vaccins, de savoir évaluer leur efficacité et leurs effets indésirables éventuels, et de saisir les aspects économiques, éthiques, politiques ou de communication que soulèvent les vaccinations.

«Il ne suffit pas de disposer de vaccins, il faut savoir les utiliser!» dit la prof. Siegrist. «Les vaccins ont été développés et utilisés de façon empirique, pour faire face à des fléaux comme la variole, la polio ou la rougeole. Mais l’introduction d’une mesure de prévention de la santé à toute une population est devenue extrêmement complexe. La vaccinologie - la science des vaccins - est ainsi une discipline nouvelle qui nécessite d’être apprise, et donc enseignée, non seulement aux professionnels de la santé mais aussi aux décideurs.»

Ce cours bénéficie du soutien de la Commission européenne et de la collaboration d’organisations américaines prestigieuses comme le National Institute of Health, les Centers for Disease Control et la Johns Hopkins Bloomberg School of public Health. Pour Paul-Henri Lambert, directeur du cours: «Il s’agit actuellement de la formation en vaccinologie au niveau le plus élevé sur le plan mondial. Pendant deux semaines sont réunis des décideurs de tous les pays du monde impliqués tant dans la mise au point et l’évaluation de nouveaux vaccins que dans l’élaboration des nouvelles politiques vaccinales. L’impact de ce programme est considérable.»

Une politique d’avenir
En 1999, la Faculté de médecine de l’UNIGE a été la première en Europe à créer une chaire de vaccinologie. Aujourd’hui, les subsides attribués par la Fondation B&M Gates confirment la reconnaissance internationale de son Centre de vaccinologie.

La mission du programme de santé mondiale de la Fondation B&M Gates est d’encourager le développement d’avancées médicales susceptibles de sauver des vies dans des pays en développement et d’assurer que ces mesures atteignent les populations qui sont les plus affectées. Les vaccinations figurant en tête des mesures susceptibles de protéger la vie ainsi que leur promotion fait partie des nombreuses initiatives soutenues par la Fondation.

L’association de l’UNIGE et de son Centre à la Fondation B&M Gates pour la réalisation de ce programme de formation reflète l’importance et le succès des efforts investis par l’Université dans ce domaine crucial pour la santé publique dans le monde.

Contacts:
Pour obtenir de plus amples informations, n’hésitez pas à contacter la prof. Claire-Anne Siegrist au 022 379 57 78

17 décembre 2007
  2007-2008