A la Une

Le MOOC en droit international de l’eau douce est disponible en anglais

mooc-eau

Au cours des dernières décennies, le droit international a connu des développements majeurs afin de tenir compte des multiples facettes que revêt la gestion et la protection des eaux douces. L’adoption d’instruments universels, régionaux et de bassins souligne l’importance d’étudier l’évolution de la réglementation internationale relative à l’eau et d’identifier les grands principes en ce domaine.

Ce MOOC vise à offrir les bases nécessaires pour appréhender et examiner la régulation qui s’applique eaux douces transfrontières notamment aux fleuves, aux lacs et aux aquifères. Il présente les principes et les normes juridiques qui régissent l’utilisation, le partage, la gestion et la protection de ces ressources.

A la fin du cours, l’apprenant sera à même entre autres:

  1. de décrire les enjeux liés à la régulation des eaux douces transfrontières;
  2. d’expliquer l’évolution de la réglementation internationale relative aux eaux douces transfrontières;
  3. de rappeler et d’interpréter les principes et les règles qui régissent la régulation des ressources en eau;
  4. de comprendre le rôle des mécanismes de règlement des différends s dans le développement du droit international de l’eau douce et de comprendre le rôle des cours et tribunaux internationaux dans la résolution des conflits sur l’eau douce.

Le MOOC est en français avec les sous-titres en français.

Ce MOOC a été développé par la Plateforme pour le droit international de l’eau douce qui fait partie du Pôle Eau de Genève. Il a été financé par le Programme Global Eau de la Direction du développement et de la coopération suisse (DDC) et accompagné par la Cellule MOOC de l’Université de Genève. A côté des chercheurs et des enseignants de la Plateforme, plusieurs experts internationaux ont également participé.

Le MOOC est disponible sur la plateforme Coursera

 

BANDE-ANNONCE

https://www.coursera.org/learn/droit-international-eau-douce/lecture/ziy3N/1-0-introduction-generale

 

 

22 janvier 2018
  A la Une