A la Une

Une nouvelle professeure boursière FNS nommée à la Faculté

gloria-gaggioli.jpg

 

 

Gloria Gaggioli, docteure en droit international de notre Université, vient d’obtenir un poste de professeure boursière FNS au sein du Département de droit international public et organisation internationale. Elle rejoint ainsi Stéphanie Dagron et Sévane Garibian, qui toutes deux bénéficient déjà de tels postes dans notre Faculté. De tels postes sont attribués sur concours par le FNS pour une durée de quatre ans. Ils constituent la reconnaissance de l’excellence du parcours et des recherches d’un-e jeune candidat-e. En 2018, seulement deux postes de professeur boursier en droit ont été attribués par le FNS.

 

 

 


Résumé du projet de recherche finance par le FNS

PREVENIR ET COMBATTRE LE TERRORISME ET L’EXTREMISME VIOLENT :
VERS UNE APPROCHE EMPIRICO-LEGALE

 

Depuis le 11 septembre 2001, la menace terroriste néo-djihadiste n’a fait que s’accroître comme l’indiquent de récentes attaques perpétrées en Europe notamment. Le phénomène de « radicalisation » menant à l’extrémisme violent est un sujet de préoccupation pour la communauté internationale. Pour prévenir et combattre le terrorisme et l’extrémisme violent, les États ont adopté de nombreuses mesures aussi bien individuellement que collectivement. Afin d’évaluer la légalité et l’efficacité de ces mesures anti-terroristes, il est nécessaire de parvenir à une meilleure compréhension, d’une part, des origines du terrorisme et des processus de radicalisation et, d’autre part, du fonctionnement et de la structure des groupes et nébuleuses terroristes. A ce jour, cependant, il n’existe pas de véritable pont entre les travaux empiriques menés en la matière et les études en droit international relatives à la lutte anti-terroriste. L’objectif de ce projet est de combler cette lacune et de proposer de nouveaux outils d’analyse en utilisant des études et méthodes sociologiques pour parfaire l’évaluation juridique de mesures anti-terroristes sous l’angle du droit international des droits de l’homme et du droit international humanitaire. Ce projet constitue donc une entreprise interdisciplinaire qui est principalement ancrée en droit international et qui incorpore une composante relevant des sciences sociales.

 

Biographie

Gloria Gaggioli est titulaire d’un doctorat en droit de l’Université de Genève (2010), d’un LL.M. de l’Académie de droit international humanitaire et de droits humains à Genève (ADH, 2005) et d’une licence/master en relations internationales de l'Institut des Hautes Études Internationales et du Développement de Genève (2003). Elle est actuellement Chargée de cours et Boursière d’Excellence à la Faculté de droit de l’Université de Genève, Professeure invitée à l’ADH et Chargée d’enseignement à la Faculté de droit de l’Université de Neuchâtel. Gloria Gaggioli a également enseigné et effectué des recherches aux États-Unis d’Amérique, en France, en Suède et au Danemark. Elle a par ailleurs été conseillère juridique au Comité international de la Croix-Rouge (CICR) pendant 4 ans. Ses thèmes de recherche principaux sont l’interaction entre les droits de l’homme et le droit international humanitaire, le droit à la vie, l’interaction entre les paradigmes de la conduite des hostilités et du maintien de l’ordre, la légitime défense, les drones et les armes autonomes. Elle a également publié dans le domaine du droit international général, notamment sur les pouvoirs de maintien de la paix du Conseil de sécurité ou sur la succession d’États en matière de traités.

8 mars 2018
  A la Une