Law Clinic sur les droits des personnes vulnérables

Conférence de la Faculté de droit à l’occasion du lancement de la
Law Clinic sur les droits des personnes vulnérables

affiche

À New-York, des étudiants qui organisent des séances d’information pour que la population latino puisse faire valoir ses droits ; à Harvard, des étudiants qui représentent des requérants d’asile devant les tribunaux. Ce type d’actions fait partie intégrante de l’enseignement du droit outre-Atlantique, et relève alors d’un programme de cours appelé Law Clinic. Il se pratique aussi à l’UNIGE et du reste, au printemps, la Faculté de droit lance une Law Clinic centrée sur les droits des personnes vulnérables.

Sélectionnés sur dossier, quatorze étudiants de niveau Master travailleront sur les droits des Roms à Genève. Au contact d’avocats, d’acteurs associatifs et institutionnels, de responsables d’ONG et de membres de la communauté rom, les étudiants seront confrontés à la pratique de leur discipline, ainsi qu’au terrain local. L’enseignement débouchera sur la rédaction d’une brochure informant la population rom de ses droits. Les prochaines Law Clinic mises sur pied par l’UNIGE envisageront d’autres problématiques, telles que les droits face à la police ou les droits des femmes migrantes.

Pour inaugurer cette aventure pédagogique, la Faculté de droit invite Gregory David Roberts, auteur du roman best-seller Shantaram, à donner une conférence en anglais intitulée :

« …AND JUSTICE FOR ALL »

Homme au parcours de vie atypique, passé du statut de gentleman-cambrioleur à celui de prisonnier d’un pénitencier de haute sécurité en Australie, puis de secouriste dans les bidonvilles de Bombay, Gregory David Roberts est aujourd’hui écrivain et conseiller de diverses institutions et d’ONG.

Le 25 février, il parlera de son expérience, à la fois comme personne vulnérable et comme acteur au service de personnes vulnérables.

Vous êtes cordialement invité-e à cette conférence publique.



Date : lundi 25 février 2013.
Lieu : Uni-Dufour, auditoire U600 (sous-sol).
Horaire : 18h30.

Entrée libre et gratuite, dans la mesure des places disponibles.


top