Thèses

14 mai 2018: Monsieur Abdulah Ahmedi

Monsieur Abdulah Ahmedi soutiendra, en vue de l'obtention du grade de docteur en droit, sa thèse intitulée :

« La retraite, un défi pour la sécurité sociale:
analyse en droit international, européen et macédonien»

Lundi 14 mai 2018 - 14h
Salle 3050 - UNI MAIL

La séance est publique.

pdf.pngTélécharger l'annonce

Résumé:

Cette thèse a pour objet l’étude de l’éventualité de la vieillesse qui est un défi pour la sécurité sociale. Dès son origine, la sécurité sociale a reconnu  l’éventualité de la vieillesse comme un risque majeur qui réclame des politiques spécifiques ainsi qu’une adaptation aux changements à venir.

Des organisations internationales, telles que l’Organisation des Nations Unies (ONU), l’Organisation internationale du Travail (OIT) et le Conseil de l’Europe (CdE), ainsi que l’Union européenne (UE), ont pris conscience des défis communs auxquels sont confrontés les systèmes de retraite.

Puis, la thèse traite la coordination des systèmes de retraite à travers les règles et les grands principes de coordination. Quels avantages au niveau de l’Union européenne et quelles influences ont-ils envers les systèmes de retraite nationaux ?

Ensuite, quelques réflexions sur le système de sécurité sociale macédonien et en particulier sur son système de pension. Nous portons notre attention sur les réformes que la Macédoine a entamées au niveau législatif afin qu’elle puisse incorporer dans sa législation les dispositions d’instruments internationaux. Quelle réforme du système de retraite a été faite par la Macédoine ? Ainsi, l’architecture du système de retraite à trois piliers et ses spécificités est nouvelle pour le pays.

Enfin, les instruments internationaux adoptés par les organisations internationales qui peuvent inspirer la Macédoine afin de préparer l’avenir de sa sécurité sociale. Et, la réforme nécessaire que la Macédoine mène concernant le système de retraite et la coordination au niveau du droit de l’Union européenne. 

14 mai 2018
  Thèses