Nouvelle publication : "Enjeux environnementaux : le déni de complexité"

Cet article publié dans la revue Cosmopolis est le produit d’un travail collectif par les membres du groupe Ecologie humaine de l’Institut des sciences de l’environnement (ISE) de l’université de Genève sous la direction du professeur Roderick Lawrence.


transversalité

Une cave en Slavonie, Croatie. (P.Naef)

Initialement créé en 1976, en tant que Centre universitaire d'écologie humaine et des sciences de l'environnement (CUEH), le GROUPE ECOLOGIE HUMAINE a rejoint l'Institut des Sciences de l'Environnement (ISE)  de l'Université de Genève en janvier 2008.

Cette intégration au sein d'un Institut dédié aux sciences de l'environnement ouvre de nouvelles perspectives, favorisant les interactions entre sciences naturelles et sociales tant au niveau des recherches que de l'enseignement.

Mots-clés : Régulations, Sociétés et Environnement

Notre défi: Mieux intégrer l’interdisciplinarité au sein de l'Institut des Sciences de l’Environnement en valorisant les sciences économiques et sociales

Qu'est-ce que l'Ecologie humaine ? Il s'agit de l'étude des inter-relations dynamiques entre les populations humaines et les caractéristiques abiotiques, biotiques, culturelles et sociales de leur environnement et de la biosphère. R. Lawrence, Our Fragile World : Challenges and Opportunities for Sustainable Development, (sous la direction de M. K. Tolba) EOLSS Publishers, 2001, p. 676


top