Université de Genève - Faculté de psychologie et des sciences de l'éducation - Sciences de l'éducation

 

REF

 Réseau Education Formation

Rencontres des 18-19-20 septembre 2003 à Genève

 

Le REF 2003

Le REF (Réseau Education Formation) est un réseau international de recherche en éducation et en formation né en 1989. Il organise tous les deux ans, dans l'un des quatre pays fondateurs (France, Belgique, Québec, Suisse), des rencontres entre chercheurs en éducation. Ces rencontres prennent la forme de symposiums parallèles sur différents thèmes de recherche en éducation, thèmes reliés par un fil rouge. Chaque symposium regroupe une douzaine de participants, issus en principe des quatre pays fondateurs, à raison de trois participants chacun, invités par le ou les coordinateurs du symposium. Chaque symposium dure deux jours et travaille sur la base de textes diffusés au préalable à tous les participants. Le symposium est fermé. Il aboutit en principe à une publication. Une des collections de De Boeck, Perspectives en Education et Formation, dirigée par Philippe Jonnaert, accueille volontiers les manuscrits, mais les soumet à une évaluation.

Assez souvent, un colloque plus ouvert permet aux participants des symposiums de partager une partie de leurs travaux avec d’autres chercheurs, mais aussi des enseignants, des formateurs, des administrateurs scolaires.

Chaque rencontre est prise en charge par une université ou un ensemble d’institutions de recherche et d’enseignement supérieur, qui dresse la liste des symposiums à organiser et confie chacun à un ou des coordinateurs, chargés de définir le thème et les règles du jeu, de solliciter des invités, d’animer le symposium et d’éditer l’ouvrage issu des travaux. Il est en effet souhaitable que les travaux issus du symposium fassent l’objet d’une publication (livre ou numéro thématique de revue).

Le REF n’est pas une association et chaque rassemblement décide des rencontres suivantes, sur la base de candidatures d’universités ou d’ensembles plus vastes susceptibles de les organiser. Les organisateurs ont une certaine autonomie dans la conception des rencontres, le nombre et les thématiques des symposiums. Il importe toutefois de ne pas perdre toute continuité et de respecter quelques règles de base.

 

Le fil rouge des rencontres 2003 :
Savoirs issus de la recherche, savoirs issus de l’expérience : complémentarité ou conflit ? "

À chaque édition du REF, les rapports de la théorie et de la pratique ou de la recherche et de l’action sont examinés par l’un ou l’autre des symposiums.

Il s’agirt ici de poser le problème de façon un peu différente. Sans écarter les études de recherches collaboratives, recherches-actions, recherches-formations et d’autres processus de communication et de coopération. on mettra l’accent sur les savoirs et leur façon de coexister, de se compléter, de s’ignorer, de se neutraliser ou de se dénigrer mutuellement, en formation initiale et continue, dans les publications, dans les processus de décisions et surtout dans les esprits. Bien entendu, la recherche est une forme d’expérience, mais il s’agit ici de l’expérience des professionnels, enseignants, cadres, conseillers, décideurs, voire chercheurs eux-mêmes.

Le problème est en partie didactique : puisqu’il existe une connaissance préalable à la recherche, comment en tenir compte (cf. les apports de la didactique des sciences relatifs aux représentations des apprenants).

Le problème est aussi épistémologique : nature des savoirs, des modes de légitimation, des usages, des argumentations. Il est enfin sociologique : réseaux, pouvoirs, ségrégations, etc.

Chaque symposium a choisi un thème spécifique, mais le traitera, du moins en partie, et à sa façon, sous l’angle des rapports entre savoirs issus de la recherche et savoirs issus de l’expérience.

 

Les symposiums des jeudi 18 et vendredi 19 septembre 2003

Il y en aura 18, en parallèle. Voir la liste des thèmes et des coordinateurs.

Règles du jeu: les coordinateurs rédigent un texte de cadrage de quelques pages, qui explicite et justifie la problématique du symposium et organise ses diverses facettes. La coordination peut être assurée par plusieurs personnes, et impliquer d’emblée des collègues d’autres pays.

La prise en charge de l’édition scientifique de l’ouvrage issu du symposium est assurée en première ligne par les coordinateurs genevois, qui peuvent s’ils le souhaitent associer leurs collègues étrangers à ce travail éditorial.

Sur la base du texte de cadrage et du présent document, les coordinateurs sollicitent des chercheurs francophones susceptibles d’apporter une contribution originale à la problématique et de proposer un chapitre du livre à publier après le REF. Les coordinateurs ont toute autorité pour choisir et inviter des participants, en négociant avec eux l’orientation de leur contribution et sa place dans un plan d’ensemble.

Les chercheurs qui acceptent l’invitation s’engagent fermement à participer au symposium, durant les deux jours et si possible au colloque. Ils ne peuvent transmettre l’invitation, ni se faire remplacer. On ne peut participer à deux symposiums.

Les chercheurs invités s’engagent :

L’une des originalités du REF est de ne pas " perdre de temps " à présenter oralement ce que chacun peut lire. C’est pourquoi il importe que chacun respecte la règle de mise à disposition d’un texte avant le symposium et que les coordinateurs veillent strictement à ne pas transformer le symposium en une série de présentations. Un symposium est avant tout un lieu de débat ! Avoir diffusé son texte à temps doit être considéré comme une condition de participation au symposium et à l’ouvrage qui le prolonge.

Une contribution peut émaner de deux auteurs, ce qui est une façon d’élargir un peu le cercle et d’impliquer de plus jeunes chercheurs. Les coordinateurs du symposium proposent des contributions, comme les autres invités, même s’ils prennent en outre en charge l’introduction et la conclusion de l’ouvrage

Il y a en principe trois contributions par pays fondateur du REF. S’il n’est pas possible de trouver trois contributions belges, trois contributions françaises, trois contributions québécoises et trois contributions suisses, les coordinateurs procéderont à des aménagements, mais il importe que tout soit fait pour préserver l’équilibre, condition de la réciprocité dans l’organisation du REF. Pour ne pas exclure des chercheurs d’autres pays francophones, et préparer un éventuel élargissement du REF, chaque symposium a en outre la latitude de prévoir deux contributions de chercheurs francophones n’appartenant pas aux pays fondateurs, à la place ou en plus des douze contributions.

Pour que le livre issu du symposium soit publiable, il importe de ne pas dépasser 12-14 contributions au total, y compris celles des coordinateurs du symposium.

Le symposium est en principe fermé et n’y assistent que les auteurs des contributions. On peut assouplir cette règle en faveur de jeunes chercheurs ou doctorants, sur invitation, en nombre restreint et avec le statut d’auditeurs.

Les coordinateurs du symposium ont notamment les responsabilités et tâches suivantes :

  1. Construire la problématique et rédiger le texte de cadrage.
  2. Solliciter des collègues et négocier avec chacun les orientations de sa contribution.
  3. Fixer des échéances claires, notamment pour la circulation des textes.
  4. Proposer un plan de travail durant le symposium et animer les échanges.
  5. Proposer et mettre en débat une première synthèse " à chaud " à la fin des travaux.
  6. Assurer le lien entre le symposium et le colloque.
  7. Assurer la liaison avec le comité d’organisation.
  8. Assurer, pour les Genevois au moins, la publication des travaux.
 

 

Les colloques ouverts du samedi 20 septembre 2003

Ces colloques regrouperont les participants aux symposiums et un public plus régional de praticiens et de chercheurs.

1. Conceptions et orientations du curriculum de l'école obligatoire - François Audigier, Michèle Bolsterli, Joaquim Dolz, Christiane Perregaux

2. Conceptions de l'apprentissage et de l'enseignement au fondement des pratiques éducatives et de recherche - Francia Leutenegger, Thérèse Thévenaz Christen, Etiennette Vellas, Edith Wegmüller

3. Conception, négociation, pilotage et évaluation des innovations dans les systèmes éducatifs - Andreea Capitanescu, Monica Gather Thurler, Lorraine Savoie-Zajc

4. Mettre la souffrance au travail ? Enjeux pour l'action et la formation - Mireille Cifali, Malika Belkaïd, Guy Jobert

5. La mobilisation de la théorie, enjeu de la formation des professionnels au niveau tertiaire - Anne Perréard-Vité, Olivier Maulini, Alain Muller, Philippe Perrenoud

Voire les programmes de ces colloques

 

L’organisation matérielle des Rencontres 2003

Il n’y a pas de frais d’inscription pour les participants à un symposium. Ils sont de même invités aux colloquex ouvertx.

Chaque participants prend en charge ses frais de déplacement et de séjour. Le comité d’organisation propose diverses solutions d’hébergement, en collaboration avec l’office du tourisme.

À noter que les contacts, le travail et l’animation scientifiques sont sous la responsabilité des coordinateurs de symposiums ou de colloques.

L'ensemble est placé sous la responsablité du comité d'organisation du REF (COREF).

 

 
 

Retour à la page d'accueil du REF 2003

http://www.unige.ch/fapse/SSE/groups/REF-2003/