Situations d’apprentissage entre pairs et interactions sociales

Les recherches que j'ai réalisées dans le cadre de mon doctorat (1997-2002) portent sur l'apprentissage entre apprenants. L'objectif est d'étudier dans quelles conditions différents dispositifs d'apprentissage entre pairs sont les plus efficaces en articulant la littérature sur l'apprentissage coopératif et sur l'influence sociale. Ces deux approches ont été intégrées en étudiant d'une part les effets de l'interdépendance des ressources (qui renvoie à la distribution des informations dans le groupe) sur les interactions entre les étudiants, et d'autre part les relations entre ces interactions et l'apprentissage. Ces études permettent d'avancer dans la compréhension des variables qui médiatisent et modèrent les relations entre la structure coopérative et les bénéfices retirés par les étudiants. Ces études ont été poursuivies dans le cadre d’un projet de recherche École et Sciences Cognitives « Des fonctions cognitives à l’élaboration des connaissances » (2003-2005, Responsable F. Butera ; Grenoble 2) et s’actualisent dans le cadre des recherches du groupe de recherche « Développement, apprentissage et intervention en situation scolaire » (depuis 2004, responsable M. Crahay, Genève, Sciences de l’éducation). Ces recherches portent sur les situations d’enseignement-apprentissage à l’université et à l’école primaire.

Résumé des recherches effectuées :

La question qui a orienté mon travail doctoral peut être posée en ces termes : Dans quelles conditions est-il plus bénéfique de faire travailler les étudiants sur des informations identiques ou sur des informations complémentaires ? Pourquoi ? Quatre études longitudinales en situation naturelle d’apprentissage à l’université ont été complétées par trois études en laboratoire. Ces études mettent en évidence l’existence de deux dynamiques lors de l’apprentissage entre pairs en fonction de la distribution des ressources dans le groupe. En ce qui concerne le travail sur des informations complémentaires, il entraîne des interactions sociales positives, renforce la coopération et l’investissement des étudiants, mais ne facilite pas forcément l’apprentissage. Une bonne qualité de l’apport informationnel du partenaire serait nécessaire. Ainsi, les études réalisées soulignent que les éléments qui contribuent à améliorer la qualité de la transmission des informations entre les partenaires favorisent l’apprentissage dans cette situation. Lors d’un travail sur des informations identiques, la relation entre les étudiants est davantage orientée vers la comparaison sociale des compétences. Cette comparaison parasiterait l’apprentissage. Dans cette situation, la compétence du partenaire est menaçante pour la propre compétence et gêne l’apprentissage. Les éléments introduits pour réduire l’intensité de la comparaison sociale lors d’un travail sur des informations identiques permettent alors de favoriser l’apprentissage. La compréhension des mécanismes responsables des effets de l’interdépendance des ressources sur l’apprentissage et des conditions dans lesquelles chaque dispositif d’apprentissage entre pairs est le plus efficace offre la possibilité par la suite de choisir le dispositif le plus approprié. Ainsi, ces études apportent une contribution théorique et appliquée. Ces études soulignent que même lorsque l’apprentissage coopératif est mis en place, une comparaison sociale menaçante des compétences peut tout de même prendre place et peut venir perturber les apprentissages. Des précautions sont donc nécessaires pour introduire l’apprentissage coopératif dans ce contexte.

Les recherches en cours poursuivent l’étude des dynamiques illustrées précédemment en proposant des facteurs susceptibles d’améliorer les apprentissages entre pairs. Ces recherches sont centrées sur l’étude des mécanismes cognitifs de focalisation (la tendance à limiter les pensées à ce qui est explicitement présent dans les modèles mentaux activés) et de décentration (la prise en compte des modèles et les points de vue alternatifs) dans l’apprentissage. Un travail conceptuel et empirique est également conduit sur les types de régulation des conflits sociocognitifs, leurs antécédents et leurs liens avec les apprentissages.

Plusieurs directions peuvent être identifiées. Des études se poursuivent au niveau universitaire sur le rôle de la décentration et l’articulation avec les buts d’accomplissement, mais également dans des contextes de formation des apprentis sur les effets de l’apprentissage coopératif sur le sentiment d’auto-efficacité relatif aux matières scolaires. D’autre part, des études sur la distribution des informations lors d’un travail sur des textes en duo sont réalisées à l’école primaire de manière à mettre en parallèle les dynamiques observées au niveau des interactions et des apprentissages sur les deux populations étudiées (élèves du primaire et étudiants universitaires). Ces études permettent d’adresser les questions de la pertinence de la comparaison sociale des compétences et de la capacité de transmettre des informations à l’école primaire.

Publications liées à ces projets : 

Bourgeois, E., & Buchs, C. (2011). Conflits sociocognitifs et apprentissage en formation. In P. Caspar & Ph. Carré (Eds.), Traité des sciences et techniques de la formation (pp. 291-308). Paris : Dunod.

Buchs, C. (2007). Partage de l’information et apprentissage entre étudiants. In I. Olry-Louis & C. Chabrol (Eds.), Interactions communicatives et psychologies : approches actuelles (pp. 117-122). Paris : Presses de la Sorbonne Nouvelle.

Buchs, C. (2007). Travail en duo sur des textes à l’école primaire : le rôle de la distribution des informations. Actualités Psychologiques, 19, 73-77. Numéro coordonné par M. Grossen. Interaction et pensée : perspectives dialogiques.

Buchs, C. (2008). La distribution des informations dans les dispositifs d’apprentissage entre pairs. In Y. Rouiller, & K. Lehraus (Eds.), Vers des apprentissages en coopération : rencontres et perspectives (pp.57-80). Bruxelles : Peter Lang.

Buchs, C. (2011). Interactions dans des duos lors d’un travail coopératif sur des textes à l’université selon la distribution des informations : un zoom sur les confrontations de points de vue. In M.A. Hugon & C. Le Cunff (Eds.), Interactions dans le groupe et apprentissages (pp. 83-97). Presses de Paris Ouest.

Buchs, C. (sous presse). Les confrontations coopératives au service des changements cognitifs : un outil pour les délibérations en groupe. Texte commandé pour un rapport pour la commission européenne.

Buchs, C., & Butera, F. (2001). Complementarity of information and quality of relationship in cooperative learning. Social Psychology of Education, 4, 335- 357.

Buchs, C., & Butera, F. (2004). Illustration d’un programme d’entraînement à la résolution de conflits. In M.-Ch. Toczek-Capelle & D. Martinot (Eds.), Le défi éducatif. Des situations pour réussir (pp. 239-244). Paris : Armand Colin.

Buchs, C., & Butera, F. (2004). Socio-cognitive conflict and the role of student interaction in learning. New Review of social Psychology, 3 (1-2), 80-87.

Buchs, C., & Butera, F. (2009). Is a Partner’s competence threatening during dyadic cooperative work? It depends on resource interdependence. European Journal of Psychology of Education, 24, 145-154.

Buchs, C., & Butera, F. (2011). Régulation compétitive des conflits et dépendance informationnelle dans l’apprentissage entre étudiants. Acte du colloque AREF 2010. Genève https://plone2.unige.ch/aref2010/symposiums-longs/coordinateurs-en-b/regulations-relationnelles-et-sociocognitives-du-conflit-et-apprentissage/Regulation%20competitive.pdf/view

Buchs, C., Butera, F., & Mugny, G. (2004). Resource interdependence, student interactions and performance in cooperative learning. Educational Psychology, 24 (3), 291-314.

Buchs, C., Butera, F., Mugny, G., & Darnon, C. (2004). Conflict elaboration and cognitive outcomes. Theory Into Practice, 43 (1), 23-30. Special issue on "Conflict resolution and peer mediation".

Buchs, C., Chanal, J. & Butera, F. (2013). Dual Effects of Partner’s Competence: Resource Interdependence in Cooperative Learning at Elementary School. Manuscript soumis.

Buchs, C., Darnon, C., Quiamzade, A., Mugny, G., & Butera, F. (2008). Régulation des conflits sociocognitifs et apprentissage. Revue Française de Pédagogie, 163, 105-125.

Buchs, C., Filisetti, L., Butera, F., & Quiamzade, A. (2004). Comment l’enseignant peut-il organiser le travail de groupe de ses élèves ? In E. Gentaz & Ph. Dessus (Eds.), Comprendre les apprentissages. Sciences cognitives et éducation (pp. 168-183). Paris : Dunod.

Buchs, C., Lehraus, K., & Butera, F. (2006). Quelles interactions sociales au service de l’apprentissage en petits groupes. In E. Gentaz & Ph. Dessus (Eds.), Apprentissage et enseignement. Sciences cognitives et éducation (pp. 183-199). Paris : Dunod.

Buchs, C., Pulfrey, C., Gabarrot, F., & Butera, F (2010). Competitive conflict regulation and informational dependence in peer learning. European Journal of Social Psycholog,40 (3), 418-435.

Butera, F., & Buchs, C. (2005). Reasoning together: From focussing to decentering. In V. Girotto & P. N. Johnson-Laird (Eds.), The shape of reason (pp.193-203). Hove, UK: Psychology Press.

Darnon, C, Buchs, C., & Butera, F. (2006). Apprendre ensemble : Buts de performance et buts de maîtrise au sein d'interactions sociales entre apprenants. In B. Galand & E. Bourgeois (Eds.). (Se) Motiver à apprendre (pp. 125-134). Paris: Presses Universitaires de France

Darnon, C., Buchs, C. & Desbar, D. (2012). The jigsaw technique and self-efficacy of vocational training students: a practice report. European Journal of Psychology of Education. 27, 439-449. DOI 10.1007/s10212-011-0091-4

Darnon, C., Buchs, C., & Butera, F. (2002). Epistemic and relational conflicts in sharing identical vs. complementary information during cooperative learning. Swiss Journal of Psychology, 61, (3),139-151.

Darnon, C., Buchs, C., & Butera, F. (2006). Buts de performance et de maîtrise et interactions sociales entre étudiants : la situation particulière du désaccord avec autrui. Revue Française de Pédagogie, 155, 35-44.

Lehraus, K. & Buchs, C. (2008). Les interactions entre pairs dans des dispositifs structurés selon les principes de l’apprentissage coopératif. In L. Filliettaz, & M.-L. Schubauer-Léoni (Eds.), Processus interactionnels et situations éducatives (pp. 159-179). Coll. Raisons Educatives. Bruxelles : De Boeck.

top