Université de Genève
Faculté de psychologie et des sciences de l'éducation

-

Paola Billieux Grando

soutiendra son mémoire de licence en sciences de l'éducation

Surveiller les études ?
L'encadrement du travail à domicile par huit enseignants primaires genevois

-

Mardi 22 mars 2005, de 14h15 à 16h00

Uni-Mail, 40 Bd du Pont d'Arve, Genève
Salle 3393

-

Jury : Olivier Maulini, Christiane Perregaux, Jean-Marc Richard

La séance est publique.

-

Résumé du mémoire :

Le métier d’élève s’exerce aussi en dehors de l’école, lorsque les enfants font leurs devoirs à domicile. Comme les parents ne peuvent pas tous assumer cet encadrement, certains systèmes scolaires proposent un accompagnement, après les heures de classe, par des maîtres qualifiés. Cette recherche porte sur cette situation paradoxale de « travail à domicile à l’école » ; elle analyse les pratiques de huit enseignants de l’école primaire genevoise au moment des « études surveillées » : l’heure quotidienne qu’ils consacrent à contrôler le travail personnel de certains enfants.

La question de départ est celle du contrôle : que surveillent concrètement les enseignants ? Des observations et des entretiens ont été réalisés dans le but de dégager des niveaux et des critères d’analyse. Le croisement des matériaux, la condensation des données et un travail qualitatif de catégorisations successives ont fait émerger huit variables : les maîtres contrôlent tous, à des degrés et selon des méthodes qui peuvent varier, la présence des élèves, le calme à l’étude, les déplacements, la motivation, la bonne facture du travail, la compréhension des consignes, les résultats obtenus, les apprentissages effectués. Les enseignants ont des attentes bien précises. Ils surveillent à la fois le comportement et le raisonnement des élèves. Ce qui peut changer d’un maître à l’autre, ce sont les priorités et la différence entre ce qui est exigé aux études surveillées et pendant le travail en classe. La manière dont certains corrigent ou non les erreurs, prennent ou non l’initiative du contrôle montre d’une part que les pratiques pédagogiques ne sont pas homogènes, d’autre part que les parents qui doivent eux-mêmes superviser le travail personnel de leurs enfants – sans le faire à leur place ni s’en désintéresser – sont face à des dilemmes dont il faudrait mieux mesurer la complexité. | pb

-

>> Autres mémoires