Université de Genève
Faculté de psychologie et des sciences de l'éducation

-

Isabel Pineiro

soutiendra son mémoire de licence en sciences de l'éducation


Mises en garde ou prophéties ?
Sept enseignants primaires genevois face aux prédicateurs de l’échec scolaire


Vendredi 19 février 2010, de 08h00 à 10h00

Uni Mail, 40 Bd du Pont d'Arve, Genève
Salle 4354

-

Jury : Olivier Maulini (directeur), Etiennette Vellas, Valérie Vincent.

La séance est publique.

-

Résumé du mémoire :

Ce travail s'intéresse aux causes auxquelles théoriciens et praticiens attribuent l'échec scolaire et aux processus qui y mènent. Nous avons choisi de regrouper les divers causes de l'échec en trois ensembles. Le premier regroupe les causes de l'échec qui sont extérieures à l'institution scolaire. Il s'agit de percevoir quelle responsabilité incombe aux familles et aux élèves dans la scolarité de ces derniers. Nous avons nommé ces causes les " attribution externes " : la culture, la nationalité, la langue maternelle, la classe sociale, la structure familiale, le style éducatif et la religion. Le deuxième ensemble regroupe les causes de l'échec dont le mode de fonctionnement de l'institution serait responsable. Nous les nommons ici : " attribution internes ". Il s'agit de percevoir en quoi et comment l'école elle-même crée et alimente l'échec scolaire de certains élèves. Le dernier ensemble regroupe les " attributions mixtes ". Ce type de causes n'est pas du aux acteurs (enseignants, parents et élèves), mais à la relation qui se noue entre eux.

Les questions de recherche sont ainsi les suivantes :  1. Les théoriciens et les enseignants attribuent-ils l'échec scolaire à des causes internes, externes ou mixtes ? 2. Quel poids les théoriciens et les enseignants attribuent-ils aux variables communément évoquées, à savoir : culture, nationalité, langue maternelle, classes sociale, structure familiale, style éducatif et religion ?

Une revue de littérature et des entretiens compréhensifs avec 7 enseignants primaires genevois montrent les écarts et les convergences entre le registre théorique d'explication, et la manière dont il est transposé pragmatiquement sur le terrain. L'analyse permet de poser à nouveaux frais une question pédagogique importante : dans quels mesures les prédicteurs d'un phénomène comme l'échec scolaire sont-ils des ressources pour neutraliser des effets non voulus et/ou, au contraire, les éléments d'une prophétie autoréalisatrice qui verrait les stéréotypes se confirmer d'autant mieux qu'ils alimentent une forme ou une autre de fatalisme sociologique ? L'enquête ne permet pas de trancher, mais de formuler de nouvelles mises en garde à méditer.

- - -

>> Le texte intégral

-

>> Autres mémoires