UniGe | FPSE | SSED
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Olivier Maulini | CV | Publications |
Recherche | Enseignements | Liens
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Formes de travail scolaire et sens des apprentissages : évolution des pratiques pédagogiques
Ways of working in schools and sense of learning: evolution of teaching practices

---

Séminaire de recherche 2008-2009 | Site 2007-2008 | UF 7422AD | Mercredi, 12h15-13h45, salle 5389 (Uni Mail) | Mise à jour : 06.05.2009

Leçons, exercices, devoirs, récitations ; projets, enquêtes, ateliers, exposés : le travail scolaire peut prendre différentes formes. De son organisation dépendent l'activité des élèves, les savoirs enseignés, le sens des apprentissages visés. Le séminaire portera sur les pratiques pédagogiques et leur évolution, la manière dont l'école et les maîtres aménagent et réaménagent le temps et l'espace du travail collectif et individuel dans les classes et les établissements. Les étudiants s'initieront aux différentes étapes d'une recherche empirique : définition de la problématique, recueil, analyse et interprétation des données, présentation et discussion des résultats. L'accent sera mis sur l'aller-retour entre construction et validation des hypothèses, phases de questionnement d'enseignants jeunes ou expérimentés et d'élaboration de nouvelles questions. L'évaluation portera sur la participation au travail collectif de conceptualisation et la rédaction d'un rapport final de recherche.

Objectifs d'apprentissage : Comprendre les modes d'organisation du travail scolaire, leurs visées, leurs effets et leur évolution. S'initier à une démarche de recherche qualitative, où la théorisation des pratiques pédagogiques est "ancrée" dans la récolte et l'analyse des données.

---

Bibliographie de base (à consulter) :

Gather Thurler, M. & Maulini, O. (Ed.) (2007). L’organisation du travail scolaire. Enjeu caché des réformes ? Québec : Presses de l'Université du Québec.

Maulini, O. (2005). Questionner pour enseigner & pour apprendre. Le rapport au savoir dans la classe. Paris : ESF.

Maulini, O. & Perrenoud, Ph. (2005). La forme scolaire de l'éducation de base : tensions internes et évolutions. In O. Maulini & C. Montandon (Ed.). Les formes de l'éducation : variété et variations. Bruxelles : De Boeck (Raisons éducatives)

Perrenoud, Ph. (2002). Les cycles d'apprentissage. Une autre organisation du travail pour combattre l'échec scolaire. Sainte-Foy : Presses de l'Université du Québec.

>>> Bibliographie complète

>>> Documents sur dokeos

>>> Plan d'études genevois | Plan d'études romand (en préparation)

---

Calendrier évolutif | Code éthique | Protocole d'évaluation | Dokeos

A01 | 17.09.08 | Présentation du séminaire (2 x 45')

Objectifs : Enseigner : travailler à faire travailler les élèves... | Du métier d'élève aux apprentissages scolaires | Entre conflits de méthodes et évolution des pratiques | Interroger les choix des praticiens et leurs critères d'efficacité | Comparer les pratiques pour les comprendre (et les réguler).

Ressources : Les pratiques des enseignants et leurs manières de penser | Prescriptions du travail et professionnalisation | Les préocupations des futurs enseignants | Des théories pratiques pour enseigner : forme scolaire, travail scolaire, savoirs scolaires ; des savoirs instrumentaux aux compétences de haut niveau (et inversement) ;  de la motivation des élèves à celle des apprentissages...

Dispositif et calendrier (approximatif) : Septembre-novembre - Questionnement et problématisation : intérêts, moyens, questions de recherche, première exploration. Novembre-décembre - Début de l'analyse et nouveaux recueils de données. Février-Mars - Affinement des catégorisations, questionnement des questions, saturation de l'analyse. Avril-mai - Rédaction du rapport.

Travail demandé : Le travail finalement évalué sera un rapport de recherche de 30'000 à 40'000 signes-espaces (annexes non comprises). Il devra rendre compte d'une enquête réalisée par un groupe d'étudiant-e-s auprès d'enseignant-e-s. Des travaux intermédiaires permettront de préciser peu à peu les exigences internes au travail de recherche. Ils seront obligatoires pour déposer le rapport final et feront l'objet, dans cette perspective, d'une évaluation formative.

A02 | 24.09.08 | Etat des lieux - Ce que nous savons, ce que nous ignorons, ce qu'il serait intéressant d'apprendre (1)

A partir de la lecture de quelques articles de presse... >> dokeos

" Vous êtes enseignant-e, et invité comme expert à un débat public sur le thème : ' Travailler à l'école : comment ? pourquoi ? ' Pour vous préparer, vous passez par les trois étapes suivantes :

1. Vous lisez quelques articles de presse disponibles pour vous faire une idée des préoccupations des journalistes, des parents, de la population. Vous identifiez ainsi quelques enjeux-clefs, les thèmes que vous vous attendez à devoir aborder.

2. Vous formalisez votre position personnelle sur ces thèmes, à partir de ce que vous pensez savoir comme professionnel de l'enseignement. Vous repensez à ce que vous avez pu lire, observer et/ou vivre comme expériences à ce propos.

3. Vous identifiez trois ou quatre questions qui vous semblent importantes, mais dont il vous manque la réponse pour l'instant. Vous évoquez pour chacune le type de recherche qui mériterait d'être menée afin d'en savoir plus. 

A03 | 01.10.08 | Etat des lieux - Ce que nous savons, ce que nous ignorons, ce qu'il serait intéressant d'apprendre (2)

Quelques enjeux identifiés par les étudiants : les pratiques d'enseignement ; le travail des élèves ; la mixité des méthodes ; efficacité, égalité, différenciation ; travail scolaire et travail tout court ; les attentes de la société ; la formation des enseignants.

Reformulation :

Enjeu

Affirmations de sens commun

Position personnelle documentée

Questions (de recherche)

1. La pertinence des méthodes

.

.

.

2. La mixité des méthodes

.

.

.

3. La pédagogie différenciée

.

.

.

4. Le sens du travail scolaire

.

.

.

5. Les pratiques réelles d'enseignement

.

.

.

6. Les attentes sociales

.

.

.

7. La formation des enseignants

.

.

.

A consulter : Maulini, O. (2005). Ecole des Villes... Educateur, 8. | Maulini, O. (2005). Ecole des Champs... Educateur, 9. | Kergomard, P. (1886). L'école maternelle dans l'école. Paris : Hachette. >> dokeos.

A lire : Fournier, M. (Ed.) (2008). Enseigner. L'invention au quotidien. Sciences Humaines, 192, 32-40. >> dokeos

A04 | 08.10.08 | Etat des lieux - Ce que nous savons, ce que nous ignorons, ce qu'il serait intéressant d'apprendre (3)

Après avoir pris connaissance des affirmations et des questions repérées par les groupes :

- discussion générale et formulation de compléments à apporter sur chacune des lignes ;

- repérage des tensions et des articulations potentielles (complexité) ;

- organisation et hiérarchisation des questions.

Enjeu

Affirmations de sens commun

Position personnelle documentée

Questions (de recherche)

1. La pertinence des méthodes

La note aide l'élève à se situer.

La méthode syllabique, qui va du simple au complexe, est la plus efficace.

Dans les faits, la note classe. Elle ne mesure pas une performance. Elle peut dissuader l'élève de s'auto-évaluer.

En réalité, l'enseignement va du familier à l'étrange. Cf : Kergomard

Qu'est-ce qui est familier aux élèves ?

2. La mixité des méthodes

Le mélange des méthodes risque de plonger les élèves dans la confusion.

Il ne s'agit pas de la mixité par elle-même qui prête à confusion, mais de la manière dont l'enseignant organise et conduit le travail scolaire.

On doit ajouter aussi que l'animation des cours par l'intermédiaire de cette variété des méthodes ne doit pas compter plus que l'éclairage des connaissances enseignées.

Faciliter la compréhension des élèves et déterminer leur participation active seraient les principales vertus du mélange des méthodes.

Est-ce qu'il y a des disciplines d'étude qui sont plus indiquées que d'autres pour faire un mélange de méthodes ?

Est-il préférable d'avoir une méthode bien maitrisée ou plusieurs plutôt "mimées" par l'enseignant ?

3. La pédagogie différenciée

Chaque élève est différent et par conséquent, l'enseignant doit tenir compte de chaque différence individuelle.

Parfois, l'enseignant doit avancer, même s'il subsiste des difficultés chez certains élèves car l'ensemble des élèves a intégré certaines notions.

Comment intégrer la diversité des différences individuelles, alors que l'enseignant a des objectifs plus ou moins contraignants à atteindre pour l'ensemble de ses élèves ?

4. Le sens du travail scolaire

L'ennui à l'école. Un bon enseignant sait intéresser ses élèves, le travail est rendu intéressant.

Il y a d'autres facteurs externes à l'école qui peuvent amener l'élève à s'ennuyer en classe et ne pas comprendre.

Quels sont ces facteurs ?

A05 | 15.10.08 | Etat des lieux - Ce que nous savons, ce que nous ignorons, ce qu'il serait intéressant d'apprendre (4)

Enjeu

Affirmations de sens commun

Position personnelle documentée

Questions (de recherche)

1. La pertinence des méthodes

La note aide l'élève à se situer.

La méthode syllabique, qui va du simple au complexe, est la plus efficace.

Dans les faits, la note classe. Elle ne mesure pas une performance. Elle peut dissuader l'élève de s'auto-évaluer.

En réalité, l'enseignement va du familier à l'étrange. Cf : Kergomard

Qu'est-ce qui est familier aux élèves ?

5. Les pratiques réelles d'enseignement

Il y a d'autres pédagogies qui rivalisent avec la pédagogie traditionnelle. En organisant une classe où les élèves font "ce qu'ils veulent", cela engendre des troubles de leur part, surtout chez les plus faibles qui se perdent. Il faut les canaliser.

Il est conseillé d'avoir de bonnes bases au préalable pour sortir du cours magistral. Tous y arrivent s'il y a une structure, c'est prouvé.

Bases suffisantes ? Sur quelles bases l'enseignant doit-il s'appuyer pour avancer et progresser avec les élèves ?

6. Les attentes sociales

La société attend que l'école apprenne aux enfants à écrire et à lire correctement. Elle s'attend également que les élèves soient préparés à la vie active en sortant de l'école (écrire un CV, écrire une lettre…).

"La société a tendance à donner toujours plus de missions aux professeurs."

La société n'a-t-elle pas une vision trop idéaliste vis à vis de l'éducation ?

Est-ce qu'il existe vraiment un soutien destiné à chaque élève en difficulté ?

7. La formation des enseignants

Pédagogie unique, vision unique (ex: le socio-constructivisme) --> pas de diversité.

A l'inverse: trop de diversité dans les disciplines scolaires.

Formation pas assez adaptée à la réalité des classes.

Formation trop longue et pas assez en rapport avec la pratique.

Nombres de matières à maîtriser.

Alternance entre théorie et pratique indispensable (nécessité de la pratique réflexive).

Apprentissage important en situation, c'est-à-dire en ayant la responsabilité d'une classe.

Qu'est-ce qui manque dans la formation des enseignants ?

Quelle est la ligne idéale à privilégier ?

A06 | 22.10.08 | Zoom arrière : Les inégalités sociales à l'école, conférence de Marie Duru-Bellat.

A lire : Duru-Bellat, M., Mons, N. & Suchaut, B. (2004). Organisation scolaire et inégalités sociales de performances : les enseignements de l’enquête PISA. Education et formations, 70 | pdf

A consulter : Duru-Bellat, M. (2003). Inégalités sociales à l'école et politiques éducatives. Paris : UNESCO. | pdf

Livres récents : Duru-Bellat, M. (2002). Les inégalités sociales à l'école. Genèse et mythes. Paris : PUF. | html ||| Duru-Bellat, M (2006). L'inflation scolaire. Les désillusions de la méritocratie. Paris : Seuil. | html

A07 | 29.10.08 | Inégalités sociales et formes de travail à l'école.

Inégalités acceptées comme une fatalité

Programme

Enseignants/élèves

Leçons

Contrôles

Sanctions, exclusions

Inégalités à réduire, exclusion à proscrire

Objectifs/compétences

Enseignants/élèves

Situations d'apprentissage

Evaluation (formative)

Remédiations, inclusions

A08 | 05.11.2008 | Resserrement du questionnement (1).

Le point sur l'état du savoir et la conceptualisation : évidences de sens commun, tensions et paradoxes, complexité de la condition d'enseignant et des formes de travail scolaire. | tableau de synthèse, pdf

Le point sur le questionnement et l'intérêt de connaissance : que voulons-nous collectivement apprendre ?

A lire : Zakhartchouk, J.-M. (2008). Des pratiques pédagogiques pour réduire les inégalités. Cahiers pédagogiques, 467, 56-58.

A09 | 12.11.2008 | Resserrement du questionnement (2).

Les trois questions suivantes ont émergé lors de la synthèse :
  • Comment donner du sens au travail des élèves "récalcitrants" ?
  • Comment les enseignants (débutants) enseignent-ils les savoirs fondamentaux et les "savoirs transversaux" ?
  • Quel sens les enseignants débutants/étudiants donnent-ils à ce qu'on leur apprend en formation ?

Questions à se poser désormais : quelle question est collectivement jugée intéressante ? y a-t-on déjà répondu - en quoi ? peut-on y répondre - comment ? doit-on la reformuler pour être plus précis, plus explicite, plus intéressant ?

A10 | 19.11.2008 | Resserrement du questionnement (3).

A partir de la discussion collective de la fois dernière :
  • choix et stabilisation de la question de recherche ;
  • esquisse de méthode ;
  • division du travail et planification pour la suite du semestre.


Question de recherche provisoirement retenue :
Quelles pratiques/méthodes pédagogiques permettent d'intéresser les élèves/ de donner du sens à leur travail ?
ou
Comment les enseignant-e-s conçoivent-ils le rapport entre formes de travail et intéressement des élèves/sens qu'ils donnent à leur expérience scolaire ?

Stratégie de recherche :

Comment intéresser/donner du sens au travail scolaire des élèves ?

1. Identifier les pratiques préconisées.
2. Observer les pratiques réelles.
3. Identifier les effets des pratiques réelles.
4. Discuter les écarts prévisibles entre effets réels (3) et pratiques préconisées (1). Quels sont ces écarts ? Comment les interpréter ? Qu'en conclure pour l'action pédagogique ?

Ressources théoriques identifiées par le groupe :

  1. Perrenoud, Ph. (1999). Dix nouvelles compétences pour enseigner. Invitation au voyage. Paris : ESF. | Maria & Céline
  2. Cébe, S. & Goigoux, R. (2006). Apprendre à lire à l'école : Tout ce qu'il faut savoir pour accompagner l'enfant. Paris : Retz. | Géraldine et Julie
  3. Moyens COROME (français) | Natalina & Mathilde
  4. Un livre sur l'enseignement des mathématiques | Inès & Myriam
  5. Boimare, S. (1999). L'enfant et la peur d'apprendre. Paris : Dunod. | Aurélie & Jonathan
  6. Baudrit | Christophe
  7. Les directives de la DEP | Neida et Patricia || html
  8. ... Claudia, Ivana, Felipe, Samira, Loreno, Dimitri

A11 | 26.11.2008 | Revue de littérature (ce que nous savons) (1).

  1. Perrenoud, Ph. (1999). Dix nouvelles compétences pour enseigner. Invitation au voyage. Paris : ESF. | Maria & Céline || pdf-extraits sur dokeos
  2. Cébe, S. & Goigoux, R. (2006). Apprendre à lire à l'école : Tout ce qu'il faut savoir pour accompagner l'enfant. Paris : Retz. | Géraldine et Julie
  3. Moyens COROME (français & mathématiques) | Natalina & Mathilde || pdf-extraits sur dokeos

Pour chaque ressource :

  1. (Re)lire les textes sélectionnés.
  2. Répondre aux questions suivantes sur une page A4 à distribuer :
    • Quelles sont les pratiques/méthodes préconisées pour intéresser les élèves/donner du sens à leur travail ?
    • Quelles différences les auteurs font-ils ou non entre les duos conceptuels (pratiques/méthodes, intérêt/sens) ? > mots-clefs | pdf
  3. Préparer une autre page A4 d'extraits des textes, à déposer sur le site.

A consulter aussi :

Dewey, J. (1895). L'intérêt et l'effort dans leurs rapports avec l'éducation de la volonté. | pdf

Goigoux, R. (2004). Méthodes et pratiques d’enseignement de la lecture. Formation et pratiques d’enseignement en questions, 1, 37-56. | pdf

Meirieu, Ph. (2003). De l'ennui en pédagogie. | pdf

A propos des filles et des garçons dans l'espace de l'école et du savoir : Ruel, S. (2006). Filles et garçons à l’heure de la récréation : la cour de récréation, lieu de construction des identifications sexuées. | pdf

A12 | 03.12.2008 | Revue de littérature (ce que nous savons) (2).

  1. Brissiaud, R. (2007). Premiers pas vers les maths. Les chemins de la réussite à l'école maternelle. Paris : Retz. | Inès & Myriam || pdf
  2. Boimare, S. (1999). L'enfant et la peur d'apprendre. Paris : Dunod. | Aurélie & Jonathan || pdf -extraits sur dokeos
  3. Baudrit, A. (2002). Le tutorat - Richesses d'une méthode pédagogique. Bruxelles : De Boeck Université. | Christophe || pdf-extraits sur dokeos

A13 | 10.12.2008 | Travail individuel.

A14 | 17.12.2008 | Revue de littérature (ce que nous savons) (3). | Schéma théorique - pdf

  1. Les directives de la DEP | Neida et Patricia || html-pdf1-pdf2
  2. A lire - Dubet, F. (1998). Ecole : la question du sens. In J.-C. Ruano-Borbalan (Ed.). Eduquer et former (pp. 405-411). Auxerre : Sciences Humaines. | Claudia || pdf
  3. A lire - Bernardin, J. (2005). Faire ou ne pas faire de dictées ? ou Comment faire de la dictée un moment d'apprentissage ? Dialogue, 118, 22-27. | Géraldine et Julie || pdf1-pdf2

A lire aussi :

Autissier, D. (2008). Des salariés en quête de sens. Sciences Humaines (Dossier N°12, Malaise au travail), 60-64.

A consulter (à propos de la recherche sur le travail scolaire et les pratiques d'enseignement) :

Maulini, O. (2002). Champ idéal et drôles d'oiseaux. Chercheurs, enseignants et développement des pratiques pédagogiques : quelques postulats théoriques et méthodologiques. Contribution aux travaux du réseau OPEN (Observation des pratiques enseignantes). Séminaire du 30.9 et 1.10 2002, Université de Nantes. | html

Maulini, O. (2002). L'organisation du travail scolaire. Observation des pratiques enseignantes et méthode collaborative : la phase de conceptualisation. Contribution aux travaux du réseau OPEN (Observation des pratiques enseignantes). Séminaire du 16 et 17.01.2003, Toulouse. | html

Maulini, O. (2004). L'intéressant et l'intéressé. La France, la Suisse et la recherche en éducation : comparaison des contextes, comparaison des questions. In J.-F. Marcel. & P. Rayou (Ed.), Recherches contextualisées en éducation (pp. 235-245). Paris : Institut national de recherche pédagogique.

Maulini, O. (2006). Etudier les pratiques enseignantes ? Trois questions. Université de Genève, Faculté de psychologie et des sciences de l'éducation. | pdf

Maulini, O. & Perrenoud, Ph. (2008). Sciences sociales et savoirs d'expérience : conflit des questions ou conflits de réponses ? In Ph. Perrenoud, M. Altet, C. Lessard & L. Paquay (Ed.), Conflits de savoirs en formation des enseignants. Entre savoirs issus de la recherche et savoirs issus de l'expérience (pp. 141-153) Bruxelles : De Boeck.

---

P01 | 18.02.2008 | Point de situation, orientation de l'enquête et perspectives de travail final et d'évaluation

Point théorique - A lire : Maulini, O. (à paraître). Les formes du travail scolaire. Entre conflits de méthodes et développement des pratiques. Texte disponible sur dokeos | Quels liens entre ce texte et (1) le schéma théorique élaboré au semestre d'automne (2) la question de recherche reformulée : Comment les enseignant-e-s conçoivent-ils le rapport entre formes de travail et intéressement des élèves/sens qu'ils donnent à leur expérience scolaire ?

P02 | 25.02.2008 | Orientation de l'enquête, méthode et calendrier de travail.

Premières questions d'entretien : formulation et analyse critique. > Le premier canevas

Choix des sujets à interroger : à venir.

Calendrier de travail : alternance d'entretiens d'enseignant-e-s et de séances de retour sur l'entretien N/préparation de l'entretien N+1 (itérations successives).

A consulter : Chouinard, R. (1999). Enseignants débutants et pratiques de gestion de classe. Revue des sciences de l'éducation, 25(3), 497-514. > dokeos

P03 | 04.03 | Premier entretien exploratoire.

Transcription sur dokeos.

P04 | 11.03 | Analyse et focalisation du questionnement

Retour sur l'entretien 1 :
savoirs établis, questions à prolonger (généralisation à d'autres informateurs), questions à resserrer (approfondissement, à informateurs constants)

Suite du travail > Le dispositif pour la partie empirique

P05 | 18.03 | Questions et exercice de méthode

A lire : Guillemette, F. (2006). L'approche de la Grounded Theory ; pour innover ? Recherches qualitatives, 26(1), 32-50.

 A consulter : Glaser, B. G. & Strauss, A. S. (1967). La production de la théorie à partir des données. In The Discovery of Grounded Theory : Stratégies for Qualitative Research (pp. 21-31). Hawthorne : Aldine de Gruyter. - Note de lecture. | Kaufmann, J.-C. (2004). Ecouter, comprendre, expliquer. Recherche en soins infirmiers, 78, 8-13. | Kaufmann, J.-C. (1996). L'entretien compréhensif. Paris : Nathan. - Note de lecture | Pandit, N.R. (1996). The Creation of Theory : A Recent Application of the Grounded Theory Method. The Qualitative Report, 2(4). | Schurmans, M.-N. (2006). Expliquer, interpréter, comprendre. Le paysage épistémologique des sciences sociales (Carnets des sciences de l'éducation). Genève : Université de Genève. | Maulini, O. (2008) : théorisation ancrée, recherche et pratique réflexive et éducation : quelques points de convergence.

Perspectives de travail final et d'évaluation : le projet de protocole d'évaluation

P06 | 25.03 | Entretien 2 [groupe 1 : Aurélie, Jonathan, Neida, Patricia]

P07 | 30.03 | Analyse et focalisation du questionnement

L'organisation et le sens des apprentissages à l'école élémentaire. A consulter : Bolsterli, M. & Snoeckx, M. (2007). Transdisciplinarité et organisation du travail à l'école première. Une étude de cas. In M. Gather Thurler & O. Maulini (Ed.). L’organisation du travail scolaire. Enjeu caché des réformes ? (pp. 151-168). Québec : Presses de l'Université du Québec

P08 | 08.04 | Entretien 3 [groupe 4 : Alina, Céline, Géraldine, Julie]

P09 | 22.04 | Analyse et focalisation du questionnement

Le travail scolaire et le sens des apprentissages en Europe occidentale et en Extrême-Orient. A consulter : Green, A. (2008). Le modèle de l’école unique, l’égalité et la chouette de Minerve. Revue française de pédagogie, 164, 15-26. | Sabouret, J.-F. (2009). L'école japonaise, sans stéréotypes. Cahiers pédagogiques, 471.

P10 | 29.04 | Entretien 4 [groupe 2 : Christophe, Mathilde, Natalina]

P11 | 06.05 | Analyse et focalisation du questionnement

La pédagogie du Loup... A consulter : Maulini, O. & Wandfluh, F. (2007). Entre l'activité et le savoir : la problématisation. Institution et restitution du questionnement à l'école élémentaire. In M. Bolsterli & O. Maulini (Ed.), L'entrée dans l'école. Rapport au savoir et premiers apprentissages (pp. 55-69). Bruxelles : De Boeck.

P12 | 13.05 | Entretien 5 [groupe 3 : Claudia, Ines, Myriam]

P13 | 20.05 | Synthèse finale : la forme scolaire et ses évolutions

|||||| Mardi 2 juin 2009, 12h00 : Remise des travaux. |||||| [Session de septembre : lundi 24 août 2009 à 12h00]