Maulini, O. (2004). L'institution scolaire du questionnement. Interaction maître-élèves et limites de la discussion à l'école élémentaire. Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation, Université de Genève (Faculté de psychologie et des sciences de l'éducation).

Résumé :

L'expérience des enseignants et la recherche en éducation montrent que l'échec et la réussite scolaires des élèves dépendent d'abord de leur rapport au savoir, des questions qu'ils se posent et de la façon dont l'école leur apprend (ou non) à se questionner. Comment s'amorce, dans les premiers degrés, cet apprentissage ? Comment les maîtres orientent-ils l'interaction et limitent-ils les discussions, en posant des questions et/ou en attribuant aux élèves une part de l'interrogation ? Les doctrines éducatives opposent souvent deux logiques : celle du tour didactique où l'adulte questionne les enfants ; celle du détour pédagogique où il suscite leurs questions. L'observation de huit classes sociologiquement contrastées montre comment les enseignants combinent pratiquement les deux modes de problématisation. Elle met en évidence : 1. Les invariants (règles, méthodes et schèmes) qui caractérisent les pratiques scolaires de questionnement. 2. Les variations et les tensions qui travaillent et peuvent faire évoluer l'institution.

---