Unité de Psychologie Clinique Développementale


logo_UPCD.jpg

L'unité de psychologie clinique développementale (UPCD) est dirigée par le Professeur Martin Debbané, au sein de l'orientation de Psychologie Clinique de la Faculté de Psychologie et des Sciences de l’Éducation.

Les activités de notre équipe se divisent en trois secteurs: la recherche, l’évaluation et le traitement psychologique.

Nos travaux de recherche s’insèrent dans une approche développementale de la psychopathologie. Ils se consacrent en particulier à l’étude des processus sous-jacents aux trajectoires du développement psychologique typique et atypique de l’enfant et l’adolescent, en se basant sur une méthodologie prospective et longitudinale. Ces travaux visent une meilleure appréhension de la souffrance psychologique, et spécifiquement à identifier les facteurs de risque et de conversion à la psychopathologie, mais également les facteurs protecteurs soutenant la résilience face à l’adversité. Nos champs d’intérêts touchent plus particulièrement les jeunes à risque de développer des troubles du spectre psychotique et/ou qui présentent des difficultés pouvant potentiellement s’inscrire dans une trajectoire de trouble de la personnalité émergeant (notamment les conduites d’automutilation). Pour ce faire, nos investigations intègrent un ensemble de processus relationnels, émotionnels, cognitifs, métacognitifs et neurobiologiques afin de saisir les dynamiques développementales qui interviennent, selon différents niveaux d’analyse (p.ex. psychologique, social, biologique), pour soutenir ou protéger de l’émergence de difficultés psychologiques entre l’enfance et l’adolescence. Les données récoltées proviennent d’évaluations cliniques, psychométriques, expérimentales et de neuroimagerie cérébrale, ainsi que des nouvelles technologies de communication. Nos recherches sont menées en étroite collaboration avec l’Office Médico-Pédagogique.

Notre deuxième secteur d’activités concerne la création et la validation d’outils d’évaluation psychométrique qui permettent une objectivation des différences inter-individuelles sur un certain nombre de variables cliniques. L’évolution des pratiques implique en effet de disposer de mesures fiables et tenant compte des spécificités développementales de nos populations d’intérêt afin de pouvoir identifier et opérationnaliser les mécanismes susceptibles de contribuer au développement favorable ou pathologique du jeune. Nous sommes particulièrement intéressés par les dimensions psychologiques ayant une valeur transdiagnostique (notamment les dimensions de la personnalité ainsi que la mentalisation/capacités réflexives).

Notre troisième secteur d’activités se rapporte à l’intervention clinique et au traitement psychothérapeutique. Notre domaine d’expertise touche en particulier les techniques d’intervention psychodynamique contemporaines, et spécifiquement l’approche des thérapies basées sur la mentalisation (TBM). En collaboration avec le Centre Anna Freud et l’University College London, nous proposons des formations à l’approche TBM, de la supervision, ainsi qu’un réseau collaboratif en francophonie (mentalisation.unige.ch) dédié à la mise en lien des professionnels pratiquant les TBM, et à la dissémination des plus récentes informations au sujet des TBM. 

Mots-clés :

Enfance et adolescence, mentalisation et résilience, schizotypie et psychose, troubles de la personnalité émergeants, comportements auto- et hétéro-agressifs, microdélétion 22q11.2 (22q11.2DS), psychopathologie développementale, psychométrie, évaluation psychologique, neuroimagerie structurelle et fonctionnelle, psychologie expérimentale, études longitudinales.


 Programme des cours 2016-2017 / Horaires / Salles


 

top