Recherche
Depuis ses origines, notre institution est ancrée dans une approche résolument empirique. La raison d’être elle-même de l’Institut des sciences de l’éducation, ancêtre de notre Faculté, était d’aborder scientifiquement et de manière pluridisciplinaire les problèmes de l’éducation, sur la base notamment d’une solide méthodologie et des connaissances issues de la psychologie. Le nom pluriel « sciences de l’éducation », inventé par Claparède lors de la création de l’institut en 1912 et qui a fait fortune depuis, en est l’emblème. Cette voie n’a jamais été abandonnée et la Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation investigue, avec des méthodologies variées, de nombreux domaines des deux champs disciplinaires qu’elle représente.

Les pages présentes permettent de se faire une image précise des multiples activités de recherche. Elles donnent un accès aux divers sites des équipes de recherche de la Faculté soit par les liens à des espaces de "Groupes de recherche", soit par les liens aux "pages des enseignants".

Trois éléments peuvent être soulignés :

  • la Faculté fonctionne comme leading house du prestigieux pôle de recherche dans le domaine des sciences affectives, l’un des centres mondiaux dans ce domaine essentiel de la psychologie et plus largement de la réflexion sur l’être humain ;
  • la recherche en psychologie suit majoritairement des paradigmes plutôt expérimentaux, dominants dans cette discipline, avec un mode de publication orientée vers des articles scientifiques dans des revues internationales
  • la recherche en sciences de l’éducation est par essence pluridisciplinaire ; ses paradigmes de recherche empiriques sont variés et vont des approches expérimentales quantitatives et enquêtes à grande échelle, en passant par l’analyses d’interactions sociales en classe jusqu’à des démarches herméneutiques et des analyses documentaires d’archives historiques ; les modes de publication sont tout aussi variés, le livre notamment jouant un rôle important.
top