Secteur "Culture(s), organisation(s) et pratique"

Le secteur "Culture(s), organisation(s) et pratique" de la Section des sciences de l'éducation de la Faculté est composé des groupes de recherche suivants :

Equipe de recherche en dimensions internationales de l'éducation (ERDIE) 
dirigé par le  professeur Abdeljalil Akkari;

Groupe genevois d'analyse des politiques éducatives (GGAPE)
dirigé par le professeur Georges Felouzis.

Equipe de rechercher en histoire des sciences de l'éducation (ERHISE)
dirigé par la professeure Rita Hofstetter;

Laboratoire Innovation, formation, éducation (LIFE)
dirigé par le professeur Olivier Maulini;

Sociologie de l'action Transformations des institutions Education (SATIE)
dirigé par le professeur Jean-Paul Payet;

Groupe Relations interculturelles et formation des enseignants - Genre et éducation (GRIF-GE)
dirigé par la professeure Margarita Sanchez-Mazas;

Leadership en éducation et Formation des cadres scolaires (LEForCaS)
dirigé par le professeur Frédéric Yvon.


Présentation

Le secteur « Cultures, organisations, pratiques » regroupe des champs de recherche et d’enseignement de nature différente qui relèvent tous des sciences sociales. Les uns renvoient à des « disciplines » académiques « traditionnelles » - la sociologie, l’histoire, l’économie, l’anthropologie – prenant en l’occurrence l’éducation pour objet d’enseignement et de recherche spécifique. Les autres champs de recherche et d’enseignement de ce secteur sont spécifiques aux sciences de l’éducation car ils portent sur des processus ou des systèmes d’action individuels ou collectifs propres au domaine éducatif. Pour en traiter, ces champs ont en outre comme particularité de chercher à mobiliser sur leurs objets plusieurs sciences humaines et sociales réunies dans des configurations voulues les plus éclairantes et les plus dynamiques possibles.

Les composantes constitutives de ce secteur s’articulent sur des régimes épistémologiques et méthodologiques différents mais nécessaires pour cerner les évolutions passées, présentes ou à venir des phénomènes éducatifs et intervenir dans leurs transformations. Dans tous les cas, l’éducation est entendue au sens large, incluant tous les processus de socialisation, qu’ils soient intentionnels ou non, qu’ils s’inscrivent ou non dans la forme scolaire.

Les objets d’enseignement, de recherche et d’intervention sur lesquels portent les travaux des membres du secteur sont nombreux et variés : la planification de l’enseignement, les processus de professionnalisation des  métiers de l’éducation, les savoirs professionnels et leurs rapports aux sciences de l’éducation, le développement des organisations et leur gestion, les relations interculturelles, les processus migratoires, les dimensions internationales de l’éducation, les institutions scolaires et les évolutions de la forme scolaire, les politiques de l’éducation, les projets d’établissements, les pratiques pédagogiques, les réformes du système éducatif innovation, les relations entre les familles et l’école, les processus de socialisation et de scolarisation, le rapport au savoir, l’échec scolaire, les inégalités et la différenciation, l’organisation du travail scolaire.

top