Groupes de recherche en sciences de l'éducation

Pratiques professionnelles et apprentissages en contextes d’enseignement spécialisé (PACES)

Le groupe de recherche Pratiques professionnelles et apprentissages en contextes d’enseignement spécialisé (PACES) est dirigé par Greta Pelgrims, professeure associée.

Domaines de recherche

L’enseignement spécialisé se déploie sous forme de soutien à l’intégration en classe ordinaire, en classe spécialisée (située dans les écoles ordinaires) et en institution spécialisée (école séparée des écoles ordinaires). Un premier axe de recherche de l’équipe consiste à observer l’activité et les pratiques d’enseignement dans ces différents contextes et à comprendre, dans une perspective située, le sens de leur déroulement. L’hypothèse de travail est que chaque type de contexte présente des contingences particulières (p. ex., forte hétérogénéité des parcours et savoirs scolaires des élèves, liberté de programme, de moyens et de rendement…) auxquelles les enseignants ajustent leur activité, compromettant parfois leurs intentions d’enseigner au profit d’autres nécessités telles que la création du collectif. Actuellement, l’équipe s’intéresse aux nouveaux contextes d’intégration d’élèves en classe ordinaire de « l’école inclusive » ; elle étudie comment les particularités contribuent à infléchir l’activité de soutien à l’intégration. Des travaux de thèse achevé et en cours examinent comment : 1) la collaboration pluriprofessionnelle particulier aux institutions spécialisées infléchit l’activité de désignation et de régulation des projets éducatifs individualisés ; 2) les contingences spécifiques aux contextes se traduisent dans l’activité de formation des stagiaires en enseignement spécialisé ; 3) les contingences se répercutent sur l’activité conjointe des enseignants ordinaire et spécialisé en contexte d’intégration.

Un deuxième axe de recherche concerne l’activité des élèves considérée située et multidimensionnelle. Les études (et projets de thèse en cours) examinent dans quelle mesure la manière dont les élèves perçoivent et interprètent les situations didactiques et, plus largement, les pratiques d’enseignement et dynamique de classe liées à une discipline scolaire donnée, contribue à infléchir leur engagement et persévérance, leurs stratégies de coping et d’autorégulation, leurs émotions. Les parcours scolaires, ruptures, contrats implicites, appartenances sont aussi considérés. Une des études actuelles analyse l’activité d’élèves intégrés en classe ordinaire en situations didactiques ; elle montre que ce ne sont pas systématiquement les élèves que l’école déclare « à besoins éducatifs particuliers » qui ont des besoins pédagogiques et didactiques particuliers pour assumer le rôle d’élève et apprendre des savoirs désignés en français et mathématiques.