L’impact en fer des sources naturelles doit être considéré afin de projeter la séquestration biologique du CO2 dans l’océan austral

Un article récemment publié dans MEPS (Marine Ecological Progress Serie) révèle la complexité à prendre en compte afin de prédire comment l’océan austral captera le CO2 atmosphérique lié aux activités anthropogéniques. Cet article résonne également avec une approche considérant l’effet de paramètres multiples qui varieront en raison des changements climatiques. Dans ce cas, la limitation en fer et l’acidification des océans sont étudiés.

Trimborn, S., Brenneis, T., Hoppe, C., Laglera Baquer, L.M., Norman, L., Santos-Echeandia, J., Völkner, C., Wolf-Gladrow, D., et Hassler, C., 2017, Iron sources alter the response of Southern Ocean phytoplankton to ocean acidification: Marine Ecology Progress Series.

 

20 juillet 2017

Actualités RSS

top