Cycle de conférences - Regards sur la Chine

Objectifs
Donner des clés d'accès et sensibiliser à la culture chinoise
Public
Toute personne intéressée par la culture chinoise
Direction
Grâce POIZAT-XIE, vice-directrice de l’Institut Confucius, Université de Genève
Coordination
Letitia BARBIER et Giulia BROCCO, Institut Confucius, Université de Genève
Programme

Mardi 12 décembre 2017, de 18h15 à 19h45, Uni Mail, salle M1160
Confucius: vieux sage ou maître actuel?
Cyrille Javary, écrivain

Chacun connaît le nom de Confucius et on sait l’importance qu’il a eut dans la pensée chinoise. Mais cette image correspond-elle à ce qu’il a vraiment dit ? Devenu morale d’état à partir des Han, son enseignement n’a-t-il pas été déformé, autant par ceux qui l’ont utilisé que par ceux qui l’ont vilipendé ? Après les assauts des Gardes Rouges et sa réhabilitation pompeuse à partir de1989, que reste-t-il aujourd’hui de Confucius en Chine ? Et en quoi cela peut-il nous concerner ?
À travers une évocation en images de la personne et de la vie de Confucius, de sa ville de Qu Fu, de la forêt des Kong, l’extraordinaire cimetière où il est enterré au milieu des 77 générations de ses descendants et des différentes représentations qui furent proposées de lui en Chine, Cyrille Javary s’attachera à nous faire toucher du doigt à quel point l’idéal que le vieux sage nous propose : améliorer sans cesse le niveau de dignité humaine dans notre rapport avec les autres, est plus que jamais d’actualité.

Mardi 14 novembre 2017, de 18h15 à 19h45, Uni Mail, salle M1150
Chinese notions of Press Freedom in a historical perspective
Natascha Gentz, vice-rectrice et directrice de l’Institut Confucius de l’Université d'Edimbourg

In the current new era of “fake news” and complicit censorship the question of the origins of ideas of press freedom and news values becomes worthwhile revisiting. Reflections on the different roles of media in different societies are of importance today not only in the context of media globalisation, but also the increasing global mistrust in media and democracy in general. This is particular the case for China, whose media operations are mainly criticised, but seldom understood in their own context. But not only public perception, also Chinese Media studies tend to be normative, as scholarship on Chinese journalism intensively centres on discussion of democracy. Following the implied idea of an almost natural progression from oppression to liberation, media’s contribution to democratisation is used as a yardstick for either commending or criticising China’s achievements rather than exploring new perspectives on media concepts themselves.
In this lecture I will take a different approach to understanding China’s media and reconstruct the evolution of a discourse on press freedom in China from its beginnings in the 19th century. As this process involved different players and stakeholders, playing different roles in different periods, I will discuss this complex and transnational conversation from the different perspectives of the governments when first newspapers were published in or around Chinese territories, of early foreign publishers in China, Chinese journalists, elite literati with partly official status during the reform movement, and subsequently contemporary scholars in media history in the early 20th century.

Mardi 17 octobre 2017, de 18h15 à 19h45, Uni Mail, salle M1160
Le modèle chinois est-il viable?
Blaise Godet, Ancien ambassadeur de Suisse en Chine

À l’heure de renouveler les cadres supérieurs du Parti puis les organes de l’Etat, la Chine, fière à juste titre des progrès économiques et sociaux enregistrés depuis près de quarante ans, s’interroge aussi sur le caractère viable de son modèle de développement. 

Mardi 19 septembre 2017, de 18h15 à 19h45, Uni Mail, salle M1160
La mythologie chinoise
Rémi Mathieu, Centre National de Recherche Scientifique de France

Dès l’Antiquité, la Chine a pensé le monde au filtre de trois logiques: la raison philosophique - à travers ses écoles de sagesse -, la pensée divinatoire - qui a longtemps prévalu dans la pratique religieuse -, et la mythologie faite de récits justifiant l’état du monde et celui des êtres qui le peuplent. Sous le poids de l’idéologie confucianiste dominante, les mythes ont été négligés voire éliminés de la littérature officielle dominée par les lettrés. Pourtant, quoique leur statut n’ait pas été reconnu avant l’époque contemporaine, les récits mythiques construisent et expliquent à leur manière le pourquoi et le comment des choses. Comprendre la pensée chinoise, c’est donc aussi s’intéresser à ce vaste domaine de la tradition orale, tôt transcrite avant l’Empire, et qui survit de nos jours encore, dans les fêtes et les croyances des Chinois.  

Archives 
Conférences passées >>
Retour page d'accueil >>

Période
Septembre 2017 à juin 2018

Sans inscription

Gratuit

Renseignements
Institut Confucius
+41 (0)22 379 07 30
ic(at)unige.ch

S'inscrire à la liste d'information


Institut Confucius
+41 (0)22 379 07 30 (lu-ma-je)
letitia.fluck(at)unige.ch

Conférence du 12 décembre 2017

Confucius: vieux sage ou maître actuel?
Cyrille Javary,
écrivain

Confucius.png

top