Colloque de lancement du master en études africaines du GSI

 560x200_AfriqueEmergente_22-230916.jpg

Jeudi 22 septembre
13h30-18h
Uni Bastions, Salle B111

Vendredi 23 septembre
9h30-17h30
Salle 144.164 (petit auditoire), Campus Biotech

À l’occasion du lancement d’un nouveau master en études africaines, le Global Studies de l’Université de Genève (GS) organise, en collaboration avec la Société suisse d’études africaines, un colloque international de deux jours consacré à l’émergence économique de l’Afrique.

Après avoir été relégué au rang de « continent sans espoir » (The Economist, mai 2000), l’Afrique est aujourd’hui régulièrement considérée comme une nouvelle frontière du capitalisme, un des pôles de croissance les plus prometteurs à l’échelle globale, réservoir non seulement de terres à investir, mais d’une immense classe moyenne en devenir avide de biens de consommation.

Les récits qui ont longtemps été dominés par la guerre civile, la « faillite » de l’État, la corruption et la mauvaise gouvernance comme obstacles au décollage économique du continent font donc place à une célébration de la croissance économique et du développement.

Cette conférence propose d’interroger de façon critique ces récits.

Programme

Jeudi 22 septembre, Uni Bastions, salle B111

13h30 Table ronde autour des études africaines avec la participation des professeurs Ibrahima Thioub, Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) et Jean-François Bayart, IHEID, Genève. Modération : Didier Péclard

 

14h45-17h Panel 1. Croissance = Développement ?

Présidence : Yvan Droz, IHEID, Genève

Vincent Bonnecase, CNRS, Les Afriques dans le Monde, Bordeaux

« Généalogie des chiffres de la croissance en Afrique de l'Ouest des années 1930 aux années 1980 »

Kako Nubukpo, Organisation internationale de la Francophonie, Paris

« Croissance sans prospérité : les faux-semblants de l’émergence africaine »

Béatrice Hibou, CNRS, CERI-Sciencespo, Paris

« Entre illusion volontariste, dépolitisation, et simplifications causales, une critique du discours de l’émergence économique de l’Afrique »

Kasongo Makita-Makita, Conseiller politique du Ministre de l'Industrie-RDC

« RDC : L’État et l’émergence. Le défi institutionnaliste »

 

18h30  Conférence publique pour l’ouverture de l’année académique du GIobal Studies Institute par le professeur Ibrahima Thioub, Recteur de l’UCAD

 

Vendredi 23 septembre, Salle 144.164 (petit auditoire), Campus Biotech

9h30 – 12h Panel 2. Le retour de l’État développementaliste ?

Présidence : Frédéric Giraut, Université de Genève

Boris Samuel, CERI, Paris et Université Mohammed VI, Rabat

« Les nouveaux visages de la planification en Afrique »

Francis Akindès, Université Alassane Ouattara, Bouaké

« L’État ivoirien face à la ‘sortie de crise’ »

Fabien Nkot, Université de Yaoundé II

« Les visages contrastés de la présence chinoise au Cameroun »

13h30 – 16h Panel 3. Croissance et environnement

Présidence : Anne Mayor, Université de Genève

Aziz Ballouche, Université d’Angers

« Les sociétés et leur environnement en Afrique de l’Ouest soudano-sahélienne. Un regard à travers le temps long sur les processus anthropiques »

Tobias Haller, Université de Berne

« From commons to resilience grabbing: common pool resources, institutional change and land acquisitions in Africa »

Joana Sousa, Université de Genève

« Access to land by local people in national parks: an example from Guinea-Bissau »

 

16h30 Assemblée générale de la Société Suisse d’études africaines

 

Organisation

gsilogo.pngsgas.jpg

Avec le soutien de

sciencessociales.jpgfnsnf.gif

 

Enregistrer

17 septembre 2016

Actualités

top