Enseignants

Emilie Dupuits

Photo
Emilie Dupuits

Assistante

+41 (0) 022 379 37 38
Courriel
Site Web

Curriculum vitae

Emilie Dupuits est diplômée depuis septembre 2012 d’un Master en Organisations Internationales, réalisé à l’Institut d’Etudes Politiques de Grenoble. Elle est actuellement doctorante et assistante d’enseignement au sein du Global Studies Institute, rattaché à l’Université de Genève. Ses intérêts de recherche portent sur la gouvernance des biens communs - eau, forêts - en Amérique Latine, et sur les réseaux transnationaux de la société civile. Elle travaille depuis février 2013 sur un projet de thèse intitulé: "Reconstruire les normes de gouvernance des biens communs à l’échelle transnationale : l’action en réseau des organisations communautaires en Amérique Latine".

PROJET DE THÈSE

« Les racines plurielles de l’eau et des forêts : espaces de transnationalisation de la gouvernance communautaire en Amérique Latine » Rattachement: Université de Genève, Département de Science Politique et Relations Internationales. Durée: 2013- 2017.

Alors que la gouvernance mondiale de l’environnement se trouve actuellement dans une phase d’ouverture vers les acteurs de la société civile, la compréhension du rôle de ces derniers dans la production des normes environnementales reste incomplète. De plus, les organisations de base restent relativement absentes des processus de décision à l’échelle internationale, et ne sont souvent représentées que par le biais d’autres acteurs plus influents tels que les ONG environnementales. Dans ce contexte, des organisations locales ont commencé à s’organiser sous forme de réseaux transnationaux, afin de promouvoir un modèle alternatif de gouvernance des biens communs autour des principes communautaires (autonomie, horizontalité, réciprocité), en mettant en avant leur contribution au développement humain, par exemple grâce à l’amélioration de l’accès à l’eau potable ou l’exploitation durable des forêts. Cependant, ce changement d’échelle pose différentes questions : pourquoi ces organisations ont-elles décidé de s’associer à l’échelle transnationale, questionnant les principes du modèle communautaire qu’elles cherchent pourtant à promouvoir ? Comment ces acteurs, traditionnellement ancrés dans des contextes locaux, parviennent-ils à s’organiser et à promouvoir des normes communes à une telle échelle d’action ?

Ce projet vise à étudier ce nouvel acteur pour mieux comprendre les dynamiques d’interaction en réseau et de mobilisations stratégiques des échelles dans le processus de renouvellement des normes de gouvernance des biens communs. Cette analyse se déploie à travers une étude comparée de deux réseaux latino-américains regroupant des organisations communautaires de gestion de l’eau dans un cas, et des forêts dans l’autre. Ces deux réseaux cherchent effectivement à promouvoir un même modèle de gouvernance communautaire. Cependant, ils vont pourtant construire des normes opposées, avec dans un cas la recherche de plus de centralisation de la gouvernance, et dans l’autre la recherche d’une relocalisation de la gouvernance des biens communs. Il s’agit enfin de comprendre quels vont être les effets de rétroaction de l’action transnationale sur ces acteurs et leurs modes de gouvernance à l’échelle locale, et sur l’évolution de ces réseaux.

ENSEIGNEMENT

2013-2017

Séminaires d’encadrement des Projets de recherche de troisième année
Bachelor en Relations Internationales, Université de Genève

2013-2014

J2P023 SE  Séminaire Relations internationales II – Action collective transnationale

J2P024 SE  Séminaire Relations internationales III A

J2P025 SE  Séminaire Relations internationales III B

2012-2013

4207008SE Séminaire Relations internationales II – La Gouvernance mondiale de l’environnement

 

PUBLICATIONS

Article scientifique

  • Dupuits, Emilie (2015) « Transnational self-help networks and community forestry: A theoretical framework ». Forest Policy and Economics, Vol. 58.
  • Dupuits Emilie, Bernal Andrea (2015) “Scaling-up water community organizations : the role of inter-communities networks in multi-level water governance ». Flux, Vol. 1, No. 99.
  • Dupuits, Emilie (2014) « Construire une norme transnationale en réseau : gestion communautaire de l’eau et « associativité » en Amérique Latine ». Revue Interdisciplinaire de Travaux sur les Amériques (7).

Chapitres d'ouvrage

  • Dupuits Emilie (2016) “Actors other than States: The Role of Civil Society and NGOs as Drivers of Change ». In Sosa-Nunez Gustavo, Atkins Ed, Environment, Climate Change and International Relations. Tendencies, Assessments and Perspectives, E-International Relations, 2016, pp. 114-130

 Articles en ligne

  • Dupuits Emilie (2015) “Technical vs. Grassroots experts in global water and forests governance ». Alternautas, Vol. 2, No. 1, July 2015.

THEMES DE RECHERCHE – Mots clés :

Environnement et Relations Internationales – Gouvernance des biens communs (eau, forêts…) – Réseaux transnationaux de la société civile (ONG, communautés locales) – Amérique Latine


Collaborateurs de l'enseignement et de la recherche