Audigier François

Fr

François Audigier, docteur en didactiques des disciplines et titulaire d’un diplôme d’habilitation à diriger des recherches, est professeur ordinaire à la Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation de l’Université de Genève, didactiques des sciences sociales (histoire, géographie, citoyenneté). Après avoir passé l’agrégation de géographie (formation qui, sur la durée complète des études comporte en France environ 40% d’histoire et 60% de géogaphie), il a commencé sa vie professionnelle comme professeur d’histoire et de géographie dans des lycées et collèges français. Il a très rapidement rejoint les équipes de recherche en éducation de l’Institut National de Recherche Pédagogique à Paris et participé à des recherches-actions portant sur l’élaboration et l’expérimentation de nouveaux curriculums. Après diverses responsabilités à temps partiel, il intègre l’Institut en 1982 et prend la direction des équipes de recherche en didactique des sciences humaines, histoire, géographie et éducation civique. Les recherches développées sous sa direction ont porté sur :

. l’analyse des pratiques enseignantes dans les enseignements primaires et secondaires,

. les conceptions que les enseignants et les élèves ont de l’histoire et de la géographie,

. les représentations que les élèves ont de l’entreprise et la prise en compte de ces représentations dans l’enseignement,

. l’utilisation des documents en classe et l’écriture en histoire et en géographie,

. l’intégration de nouveaux contenus en prenant appui sur des approches pluridisciplinaires tels que l’enseignement de l’énergie, l’éducation aux droits de l’homme et l’enseignement de l’histoire des sciences et des techniques,

. la construction d’un nouveau curriculum d’éducation civique fondé sur l’initiation juridique dans les collèges,

. la construction du temps historique et celle de l’espace géographique

. les modes de raisonnement dans ces disciplines, notamment sur la causalité.

De 1986 à 1995, en collaboration avec une équipe de chercheurs, de formateurs et d’universitaires, il a organisé huit colloques sur les didactiques des sciences sociales.

Depuis sa nomination à Genève, ses champs de recherche et de réflexion concernent les pratiques enseignantes et les didactiques dans la formation des maîtres, les conceptions de la vie en société que les élèves construisent à travers les enseignements des trois disciplines, les manières de recentrer ces enseignements autour des modes de pensée spécifiques de chaque discipline tout en travaillant sur les relations qui sont à développer entre ces différentes sciences sociales dont la finalité commune est la formation du citoyen, les conceptions que les élèves ont des disciplines, les curriculums et leurs évolutions actuelles de la forme scolaire en particulier dans une dimension comparative internationale, la contribution des trois disciplines aux ‘éducations à…’ qui sont de plus en plus présentes ou recommandées, principalement sur l’éducation au développement durable, l’éducation à la citoyenneté en incluant la question de valeurs.

Il est l’auteur de nombreux articles et chapitres de livres, a dirigé de nombreuses publications de recherche et actes de colloque, et publié un ouvrage sur l’éducation à la citoyenneté. Il anime l’équipe de recherche en didactiques et épistémologies des sciences sociales (ERDESS) qui, en collaboration avec d’autres chercheurs de plusieurs institutions tertiaires de Suisse romande, s’interroge notamment sur les significations que les élèves attribuent à ces disciplines de sciences sociales, sur leurs contributions à la construction des identités individuelles et collectives. Cette équipe met en œuvre à la rentrée 2007 une recherche sur l’éducation au développement durable financée par le Fond national de la recherche scientifique en Suisse.

 

 

top