Enseignements

Plagiat à l'Université

Conformément à la déontologie académique et aux dispositions juridiques relatives à la propriété intellectuelle, est considéré comme plagiat, tout passage emprunté à une source dont l’étudiant n’est pas l’auteur, sans les assortir de guillemets et de l’indication précise de l’origine de l’information (référence bibliographique, site internet, etc.). De même que la paraphrase, la traduction et/ou la reprise d'un texte dans sa substance ne sont pas davantage acceptables, à moins de la préciser et de la référencer.

La reprise de textes provenant d'Internet, de travaux non publiés ou d'autres sources, constituent tout autant un plagiat que celle de travaux publiés (Directives en matière de Plagiat – Faculté de droit – approuvé par le Conseil de la Faculté de droit de l'Université de Genève 10 octobre 2007).

"Même si toutes les sources sont correctement indiquées, un travail écrit qui ne fait que reprendre tels quels ou compiler les écrits d’autrui est insuffisant en raison de l’absence d’une véritable contribution personnelle" (Directives en matière de Plagiat – Faculté de droit – approuvé par le Conseil de la Faculté de droit de l'Université de Genève 10 octobre 2007).

Les sanctions concernant la fraude, la tentative de fraude et le plagiat sont précisées dans les règlements d'études en vigueur. 

Les étudiants doivent également prendre connaissance de la directive universitaire sur le plagiat adoptée par le Rectorat.

L'IUFE rappelle à tout ses étudiants que la fraude, tout plagiat, tentative de fraude ou de plagiat sont sévèrement puni.

Selon la directive du rectorat du 12 septembre 2011 : "Le plagiat consiste à insérer, dans un travail académique, des formulations, des phrases, des passages, des images, ou des chapitres entiers, de même que des idées ou analyses repris de travaux d'autres auteurs, en les faisant passer pour siens. Le plagiat est réalisé soit par l'appropriation active des textes ou idées d'autrui, soit par l'omission de la référence correcte aux textes ou aux idées d'autrui et à leurs sources"

Quelques règles élémentaires pour la reddition de travaux rédigés hors de la salle de cours.

  • Tous les travaux d’examen doivent être rendus en version électronique ; la version papier doit être fournie le cas échéant à la demande de l’enseignant 
  •  Tout passage recopié, quelque soit sa source doit être placé entre guillemets
  • Quand il/elle remet un travail dans le cadre d’une évaluation écrite, l’étudiant-e s’engage à ce que, dans ce texte, tout propos qui n’est pas le fruit de sa réflexion personnelle, soit attribué à sa source et que si le document n’est pas attribuable à une source, qu’il apparaisse clairement comme un emprunt 
  • En outre, même si il/elle fait relire son travail par autrui, l’étudiant-e atteste que les formulations sont les siennes, et il/elle en reconnait la responsabilité.


Toute tentative de fraude sera immédiatement signalée à la direction qui appliquera le règlement. Aucun arrangement ne pourra être trouvé directement entre l’enseignant-e et l’étudiant-e.

Les règlements d'études déterminent les sanctions académiques qui vont de l’annulation du travail ou de l’épreuve, à l’annulation de la session, voire jusqu’à l’exclusion définitive de l’étudiant-e. Des sanctions disciplinaires peuvent être prononcées en plus par le Conseil de discipline de l'Université.

Veuillez vous référer aux articles des règlements d'études: 

Article 15 du règlement d'études pour le Certificat Complémentaire en Enseignement Primaire

Article 19 du règlement d’études de la Maîtrise universitaire spécialisée en enseignement spécialisé

Article 7 du Règlement d'étude de la Formation des enseignants du secondaire


Pour des informations complémentaires, veuillez vous référer au document suivant: 

Directive plagiat des étudiants  

et vous référer à la page suivante : Plagiat à l'Université