Présentation

Le Département

Bildleiste1

Le Département de langue et de littérature allemandes est divisé en trois sections correspondant aux trois domaines d'études germaniques représentés à Genève:

La section des Travaux pratiques offre en outre des cours de langue qui complètent les enseignements de littérature et de linguistique. Elle ne constitue cependant pas un domaine d'études comme les autres trois unités.

Les cours et séminaires, dispensés en langue allemande dès le début des études, s'adressent indifféremment aux étudiant-e-s germanophones et non-germanophones. Les cours de langues offerts par les Travaux pratiques sont spécialement destinés aux étudiant-e-s non-germanophones et leur permettent de compléter les connaissances de l'allemand qu'ils ont pu acquérir à l'école. En revanche, le Département d'allemand ne propose pas de cours de langue pour débutant-e-s.

Le Département offre en outre de nombreuses occasions de pratiquer la langue allemande: discussions dans les séminaires, entretiens avec les enseignant-e-s, fêtes du Département, voyages d'études, groupe de conversation, etc. (voir à ce sujet les rubriques Commission mixte,  Société genevoise d'études allemandes, Actualités, etc.).

Les études d'allemand ouvrent la voie à différentes carrières professionnelles. Il est vrai que le choix de nos licencié-e-s se porte très souvent sur l'enseignement. Les chances de trouver un poste de professeur d'allemand restent en effet, encore à l'heure actuelle, meilleures que dans bien d'autres branches enseignées à l'école publique. Celui qui combine l’allemand avec une autre branche non linguistique, comme p.ex. l’histoire, ajoute en outre des cordes à son arc dans un monde où l’enseignement billingue jouera certainement un rôle grandissant. Les études d’allemand peuvent également mener à une carrière académique ceux qui décident de compléter leur formation par une thèse de doctorat. Un grand nombre d’autres débouchés restent toutefois ouverts dans des domaines aussi divers que les médias (télévision, radio, presse écrite), l’édition, la traduction, les organisations internationales, les institutions culturelles, l’administration fédérale ou encore la diplomatie. Même si vous vous engagez dans une profession pour l’exercice de laquelle vos connaissances littéraires et linguistiques spécifiques ne sont pas indispensables, votre maîtrise de la langue allemande (qui d’ici là sera excellente) constituera un atout indéniable pour votre candidature.