Unité des études mésopotamiennes

Edition des textes de Mari (Tell Hariri-Syrie)

Des projets Fonds National Suisse

Le Projet n°131993 (2011-2013)

Comme notre précédent projet FNS, le projet n°131993 dérive de l’association de l’unité d’assyriologie de Genève avec la fouille française de Mari (Syrie), fouille dirigée par le professeur Pascal Butterlin (université de Paris I). Notre rôle dans cette association consiste essentiellement à publier les textes découverts lors des fouilles récentes de Mari.

Tout a commencé en 2003, lorsque le professeur Jean-Claude Margueron, alors directeur des fouilles de Mari, a confié au professeur Antoine Cavigneaux la publication des documents cunéiformes découverts depuis les campagnes de fouilles de 1994.

En 1998, J.-C. Margueron a découvert en dehors du palais, au chantier K un petit bâtiment isolé, très érodé, que l’on baptisa la 'Maison aux tablettes', car il contenait environ 1500 textes et fragments. Il s’agit de textes mis au rebut, retrouvés sous le dallage , parfois même réutilisés dans les murs. Ils sont d’époque légèrement plus récente que le corpus des textes shakkanakku, mais de nature complètement différente : une vaste proportion de textes scolaires, mais aussi des lettres et documents administratifs, cependant aucune archive privée. Il s’agit donc des restes d’une archive d’un bâtiment, dont la fonction principale était celle d’une école - l’unique école paléo-babylonienne découverte en Syrie.

C’est donc une découverte très importante, qui mérite d’être publiée et étudiéee soigneusement. C’est le projet que nous allons réaliser avec le soutien du Fonds National Suisse pour la recherche qui finance un poste d'assistant FNS (Candoc) et un poste de post-doctorant à 60%, ainsi que les frais de voyages pour nos missions en Syrie.


Le projet n°113495 (2008-2010)

Le premier projet FNS du professeur Antoine Cavigneaux consistait à publier plusieurs centaines de tablettes administratives remontant à l'époque de la gestion de Mari par les 'shakkanakku' (le titre des souverains de Mari pendant une longue période). Nous sommes parvenus en trois ans à rassembler les informations nécessaires pour publier les 1500 tablettes et fragments de tablettes cunéiformes découverts entre 2001 et 2003 dans le chantier du palais. La publication devrait voir le jour dans le courant de l'année 2011.

Pour ce projet, l'Université de Genève avait obtenu le support du Fonds National, d'une part pour deux postes de chercheur assistant à 50%, d'autre part pour financer les voyages et séjours à Damas et Mari.


Statue d'Ištup-Ilum

M. 800, Palais de Mari, basalte noir 

Photo cartouche Ishtup-El

Cartouche Statue Ishtup-El

  1. iš-tup-DINGIR
  2. KIŠ.NITA
  3. ma-ri 2 ki

Traduction:

Ištup-Ilum, šakkanakku de Mari

FRAYNE D.,1993, E2.3.5.1., p. 234-23
PARROT A., 1936, p. 24-25 et pl. VII
PARROT A., 1959, p. 4, fig. 1-3