Unité d'histoire de l'art

Seminaire "Questions de recherche": Le concept du vivant et la biologie contemporaine

30 novembre 2017, 12h15-13h45 | salle B002 - Uni Bastions

Conférence donné par Prof. Marcel Weber - Département de philosophie

Le concept du vivant est mystérieux : d'une part il semble avoir un caractère fondamental pour les sciences de la vie. D'autre part, il a défié toute tentative de définition précise. Malgré que certains critères tels que la reproduction, l’auto-organisation ou le métabolisme soient considérés comme essentiels, toute définition de la notion du vivant en termes d’un ou plusieurs de ces critères souffre de contre-exemples. Les virus n'ont pas de métabolisme autonome, par exemple, et le mulet n'est pas capable de reproduction. La discrimination entre être vivant et matière inanimée est difficile sur la base de critères explicites, bien que nous disposions tous d'une conception intuitive du vivant. Paradoxalement, plus la biologie en sait sur les êtres vivants, moins elle est capable de définir ce qu'est la vie. Pour cette raison, la plupart des philosophes de la biologie sont aujourd'hui d'avis qu'une définition du vivant n'est ni possible ni nécessaire pour les sciences de la vie. Mais cette conclusion va à l'encontre de beaucoup de recherches scientifiques qui utilisent des définitions opérationnelles. Il convient donc de s'engager dans une réflexion méthodologique concernant la fonction des définitions dans les sciences empiriques ainsi qu'en philosophie.

Affiche

20 novembre 2017
  Actualités