Membres permanents

Prof. Pierre SOUYRI
Professeur ordinaire (responsable de l'unité)
教授 ピエール スイリ
日本学科長

Téléphone : +41 22 379 72 38
Courriel

Bureau

Bâtiment des Philosophes, bureau 229

Heure de réception : le mardi, de 15 à 16 heures

Domaine de recherche et publications

  • la société du Japon médiéval,
  • formation des sciences sociales dans le Japon moderne et contemporain
  • histoire de la pensée politique dans le Japon moderne

Ouvrages les plus récents:

  • Livres :

Kamikazes, Flammarion, Paris, 2015 (avec Constance Sereni).

Samouraï, 1000 ans d’histoire, Presses Universitaires de Rennes, éditions Château des Ducs de Bretagne, 2014

Histoire du Japon médiéval, le monde à l’envers, Perrin, collection Tempus, Paris, 2013.

Nouvelle Histoire du Japon, éditions Perrin, 2010.

  • Livres collectifs :

Japon colonial 1880-1930, Les voix de la dissension, sous la direction de Pierre-François Souyri, Paris, Les Belles-Lettres, 2014.

ArcheothemaHistoire et archeologie, n°30, sept-oct. 2013

History at Stake in East Asia (edited by Rosa Caroli and Pierre-François Souyri), Cafoscarina, Venice, 2012.

Pierre F. Souyri (edité par), Mémoire et Fiction: Décrire le passé dans le Japon du XXe siècle, Editions Ph. Picquier, Arles, 2010.

Jean-Paul Demoule et Pierre F. Souyri (sous la direction de),  Archéologie et patrimoine au Japon, Editions de la Maison des Sciences de l'Homme, 2007

  • Articles :

 « Moukden, les Blancs jouent et perdent », dans Corto Maltese, 1904-1925, n° hors-série L’Histoire/ Marianne, 2013, p. 12-19.

« Chine et Japon : irréconciliables ? » dans Jean-Noël Jeanneney (sous la dir. de), L’actualité au regard de l’histoire, de l’affaire Merah à l’élection du pape François, éditions Autrement/Le Monde, 2013, p. 73-94

« Introduction, le Japon médiéval » dans ArcheothemaHistoire et archeologie, n°30, sept-oct. 2013.

« La processus de féodalisation et les samouraïs », dans ArcheothemaHistoire et archeologie, n°30, sept-oct. 2013.

« Kusado Sengen, Kusaso-les-mille-maisons », en collaboration avec Ono Masatoshi, , ArcheothemaHistoire et archeologie, n°30, sept-oct. 2013.

« Séisme, tsunami, Fukushima : les Japonais, la nature et la crise », dans Jean-Noël Jeanneney (sous la dir. de) , Au regard de l’histoire, l’actualité vue par les historiens, du printemps arabe à l’élection présidentielle, éditions Autrement/Le Monde, 2012, p. 55-77.

« Critiquer le colonialisme dans le Japon d’avant 1945 », dans Cipango, Cahiers d’études japonaises, n°18, année 2011, p.189-236.

Introduction de Katsumata Shizuo, Ikki, Ligues, conjurations et révoltes dans le Japon d’autrefois, Editions du CNRS, Paris, 2011, p. 13

« L’histoire à l’époque Meiji : enjeux de domination, contrôle du passé, resistances », dans Ebisu, Etudes japonaises, n°44, automne-hiver 2010, p. 33-47.

(avec Michel Colardelle), Chûsei wo hikaku suru, Nihon to seiô (Compare le Moyen Âge, Japon et Europe Occidentale), dans Kojima Michihiro (sous la dire de), Bushi to kishi (Guerriers japonais et chevaliers occidentaux), Shibunkaku shuppan, 2010.

« Autonomy and War in the 16th Century Iga Region and the Birth of the Ninja Phenomenon » in War and State Building in Medieval Japan, edited by John A. Ferejohn amd Frances MacCall Rosenbluth, Stanford University Press, Stanford, 2010, p. 110.-123

« La modernité japonaise dans tous ses états », dans Le Débat, n°153, janvier-février 2009, p.88-99.

« Une modernisation qui vient de loin, histoire, representations, enjeux » dans La dynamique du Japon, dirigé par J_F: Sabouret, Saint Simon, 2005.

  • Traductions :

Katsumata Shizuo, Ikki , Coalitions , ligues et révoltes dans le Japon d’autrefois, introduction, traduction et notes de Pierre-François Souyri, CNRS éditions, Paris, 2011.

Katô Tetsurô, « Le marxisme et l’héritage du mouvement socialiste japonais sur la question de la modernisation », Ebisu, Etudes japonaises, 44, automne hiver 2010.

Saeki Shin’ichi, « Figures du samourai dans l’histoire japonaise, Depuis le Dit des Heiké jusqu’au Bushidô », Annales (Histoire, Sciences Sociales), juillet-août 2008.

  • Compte rendus :

Kamo no Chômei, Notes de ma cabane de moine et Notes sans titre, Le Bruit du Temps, Paris, 2010, dansCipango, Cahiers d’études japonaises, n°18, année 2011.

Nakae Chômin, Un an et demi, Un an et demi, suite, textes traduits du japonais et annotés par Eddy Dufourmont, Romain Jourdan et Christine Lévy, Paris, Les Belles-Lettres, 2011 dans Cipango, Cahiers d’études japonaises, n°19, année 2012.

François Lachaud, “Le vieil homme qui vendait du thé. Excentricité et retrait du monde dans le Japon du XVIIIe siècle”, Ed. Du Cerf, 2010, dans Annales (Histoire, Sciences Sociales), oct-déc. 2011.

top