à la Une

La plume et le calumet: Joseph-François Lafitau et les "sauvages ameriquains", colloque international, 2-3 juin 2016

Au début du XVIIIe siècle, le père jésuite Joseph François Lafitau séjourna dans une mission huronne-iroquoise de la Nouvelle France. Il devait rédiger une des premières monographies ethnographiques jamais réalisées: les Moeurs des sauvages ameriquains comparées aux moeurs des premiers temps (1724). L’entreprise du père Lafitau se situe au carrefour entre la représentation traditionnelle des «sauvages», héritée des premiers colons et voyageurs, et une nouvelle approche de type anthropologique. Mais comment appréhender un passé si complexe, au sein duquel se mêlent des questions liées au début de l’ethnographie, au colonialisme, aux civilisations amérindiennes (pour la plupart disparues) et à leur mise en image?

Ce colloque a pour objectif de comprendre comment, au XVIIIe siècle, en même temps que s’impose une représentation stéréotypée de l’Amérindien, Lafitau met en place un «système» qui instaure un dialogue entre les «sauvages» et les Anciens. Les thématiques abordées lors de cette rencontre permettront d’évaluer les outils mis en place pour représenter l’Autre. Comment Lafitau fait-il appel aux savoirs antérieurs? Et surtout, comment use-t-il de l’analogie et de la comparaison pour établir cette nouvelle représentation?

Au croisement de diverses disciplines, nous discuterons plus spécifiquement des rapports entre texte et image, entre écriture de voyage et histoire des religions.

Programme complet


Informations et contacts:

Melanie Lozat
Sara Petrella

24 mai 2016
  2016