Malévitch et la philosophie

malevitch_600.png

Journée d'étude interdisciplinaire organisée par l'Unité de russe

SUPREMUS - Malévitch et la philosophie

Vendredi 8 avril 2016, bâtiment des Philosophes

Moins connu que son compatriote Kandinsky, Kasimir Malévitch figure pourtant parmi les premiers peintres théoriciens de l’abstraction. Son art non-figuratif procède par soustraction ou dépouillement, jusqu’à la pureté minimale autant qu’absolue des formes. Sa technique, dite «voie négative», se résume par la formule «une forme/une couleur».

Afin de cerner le travail et la personnalité de Malévitch au plus près, l’Unité de russe de la Faculté des lettres organise une journée d’étude interdisciplinaire consacrée aux écrits du peintre, intitulée «Supremus, Malévitch et la philosophie», le vendredi 8 avril au bâtiment des Philosophes. Toutes les étapes de la construction de son discours, ainsi que les concepts et les idées philosophiques qu’il mobilise pour étayer sa théorie, seront abordés à travers ses manifestes, traités, pamphlets ou encore sa correspondance.

Des philosophes, des historiens de l’art et des spécialistes en études littéraires, en provenance de Russie, Genève, Paris, St-Gall ou encore New York, analyseront la manière dont la théorie et la terminologie de Malévitch s’ancrent dans les idées philosophiques de son temps, les renversent ou les dépassent, en employant des concepts et des catégories de façon souvent inattendue et surprenante.

Programme complet

1 avril 2016

2016

top