Le langage est l'ensemble des connaissances, des dispositifs et des capacités cognitives, propres à l'espèce humaine, qui sous-tendent la pensée, l'expression des idées, des émotions, des désirs, des intentions etc., et qui rendent possible une partie importante de nos interactions sociales.
Etudier le langage, c'est étudier l'essence humaine, les propriétés distinctives de l'esprit de notre espèce.

 

La linguistique est l’étude scientifique du langage dans tous ses aspects : comment ce complexe de connaissances et de capacités mentales est-il structuré ? Comment est-il déployé dans la production et dans la compréhension des messages ? Comment les langues sont-elles acquises par les enfants malgré une expérience limitée et lacunaire ? Comment évoluent-elles de génération en génération ? Les linguistes étudient les propriétés communes à toutes les langues et celles qui varient entre une langue et une autre. Ils s’intéressent également à la modélisation informatique et quantitative du langage.

 

Le langage regorge de mystères. Voici trois exemples bien connus :

L'ordre du démonstratif, numéral, adjectif
et nom dans un groupe nominal comme
ces trois ballons rouges

J'ai acheté  [ces trois ballons rouges]
                                DEM  NUM  NOM       ADJ

varie entre les langues : essayez dans
votre langue préférée !

Cependant, malgré les 24 ordres logiquement possibles
( 4! = 4 x 3 x 2 x 1 = 24), 
seulement 14 sont attestés.

Quel principe grammatical privilégie certains ordres et en rend d'autres impossibles ?

Jean et il peuvent se référer au même individu dans

Jean croit qu’il est intelligent

mais pas dans

Il croit que Jean est intelligent

dont la seule interprétation est que Jean
et il se réfèrent à deux individus différents.

Pourquoi ? D’où vient notre certitude de la vérité de ce constat ?

 

L’énoncé

Anne a quatre enfants

implique logiquement qu’elle en a trois,
car 3 est compris dans 4.

Or nous avons une intuition claire que l'affirmation Anne a trois enfants est fausse lorsqu’elle en a quatre.

Quel principe communicatif nous amène à considérer fausse une affirmation indiscutablement vraie ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le but principal de l'étude universitaire de la linguistique est la satisfaction de la curiosité intellectuelle, l'enrichissement des ses connaissances et la contribution au progrès de cette discipline. La place centrale du langage dans l'interaction humaine ouvre, toutefois, des débouchés professionnels et pratiques dans des domaines divers: l'enseignement de langues et la pédagogie, la traduction et la traduction automatique, la pathologie du langage et la logopédie, la synthèse de la parole, la modélisation informatique ainsi que tous les métiers de rédaction, écriture et publication.

 

Le département de linguistique à l'UniGe occupe une place privilégiée dans l'histoire de la linguistique moderne car c'est à Genève que Ferdinand de Saussure a posé les fondations du Structuralisme au début du 20e siècle.
Actuellement, le département de linguistique est le seul en Suisse à proposer une formation complète (allant du BA au doctorat) en linguistique formelle, issue de la révolution cognitiviste de la deuxième moitié du siècle dernier et associée aux travaux fondateurs de Noam Chomsky.
 
top