Annonces

 

Chers étudiants et étudiantes, chers auditeurs et auditrices, chers amis et amies de l’Unité,

Nous avons la profonde tristesse de vous faire part du décès d’

Anastasia Danaé LAZARIDIS


survenu le 20 février, après un long et dur combat contre une maladie insidieuse mené avec autant de discrétion que de vaillance ; sans jamais rendre les armes, avec un dynamisme que rien ne brisait, elle a poursuivi ses multiples activités jusqu’aux derniers instants.

Nous aimions sa finesse, son élégance, son intégrité absolue et son humour – sa combattivité aussi, quand il s’agissait de défendre ce qu’elle savait juste et ce en quoi elle croyait – tout comme sa vocation si vibrante qu’on la percevait à chaque cours.

Vous la connaissez tous pour avoir suivi son enseignement aussi passionnant que passionné, et pour avoir bénéficié de son dévouement sans faille envers ses étudiants. Non seulement elle aimait le dialogue, l’échange, et croyait toujours en la valeur propre de chaque personne à encourager dans son parcours de vie en général ainsi qu’à l’Université, mais elle défendait avec conviction l’idée même des études néohelléniques comme champ de recherche à part entière, parmi toutes les autres disciplines et en interaction avec elles. Elle s’est beaucoup battue, avec foi et abnégation, en faveur tant des études néohelléniques à l’échelle européenne que de l’Unité de Grec moderne à l’Université de Genève. Nous espérons que cet héritage inspirera les générations d’étudiants, d’enseignants et de chercheurs à venir. Vous pouvez consulter l’hommage publié par la Société Européenne des Études Néohelléniques – Ευρωπαϊκή Εταιρεία Νεοελληνικών Σπουδών : http://www.eens.org/?p=4343

L’engagement fervent de Danaé, sur le plan scientifique mais pas seulement, ne se limitait pas à son enseignement et à sa participation à de nombreux colloques et projets éditoriaux en Suisse, en Grèce, en France ou ailleurs. Avec une joie de transmettre et un enthousiasme inextinguibles, elle a organisé visites, conférences, tables rondes, projections de films et manifestations culturelles en lien avec l’hellénisme, ainsi que les fameuses sorties de l’Unité où elle savait toujours allier la promenade et la détente à la découverte et à l’exploration des savoirs.

Son approche à la fois rigoureuse et très vivante de la littérature, de l’histoire, de la culture servait un haut idéal : celui de l’esprit, des valeurs humaines exprimées à travers les textes, l’art et la pensée – celui de la Grèce et de la liberté évoqué par le poète Séféris qu’elle aimait tant :

Ο Ελληνισμός,
αυτή η ιδέα της ανθρώπινης αξιοσύνης
και της ελευθερίας


Danaé demeure présente en nous, parmi nous, et nous nous souviendrons toujours d’elle comme d’une flamme vive que rien n’éteindra jamais.


L’Unité de Grec moderne

 

danae_lazaridis.jpg

 Αιωνία η μνήμη της Αναστασίας Δανάης

 

top