Libertés et terrorisme: les questions qui restent à se poser après les attaques en France

jesuischarlie

Le mercredi 7 janvier, des assassinats ont été commis au siège de Charlie Hebdo à Paris, suivis d’une fusillade à Montrouge et d’une prise d’otages à la Porte de Vincennes. Une fois encore le terrorisme a frappé l’Europe, visant explicitement la liberté d’expression, valeur fondamentale des sociétés démocratiques. L’Université, lieu de débat et de réflexion où les idées se doivent de circuler librement dans un esprit de tolérance et de respect du pluralisme, s’associe à l’indignation et à la tristesse qui se sont exprimées avec une force inouïe en France et ailleurs suite à ces événements dramatiques.

Après ces journées où l’émotion a servi de catalyseur à une mobilisation citoyenne indispensable, de nombreuses questions demeurent sur les réponses à plus long terme à apporter aux défis lancés aux démocraties par les terroristes, et aux intégristes par les caricaturistes et autres porteurs de la liberté d’expression.

Une semaine jour pour jour après le massacre, l’Université organise une table ronde intitulée «Libertés et terrorisme. Sommes-nous tous Charlie?» à laquelle participeront Barrigue (dessinateur de presse, Vigousse), Lucia Dahlab (conseillère municipale, Vernier), Giorgio Malinverni, (UNIGE, ancien juge à la Cour européenne des droits de l'homme), Michel Porret (UNIGE), Jean-Paul Rouiller (Geneva Center for Training and Analysis of Terrorism), Pierre Ruetschi (rédacteur en chef, Tribune de Genève), Carlo Sommaruga, (conseiller national et président de la Commission de politique extérieure) et Jean Ziegler (UNIGE). Le recteur de l’Université, Jean-Dominique Vassalli, et le directeur du Global Studies Institute, Nicolas Levrat, introduiront les débats.

«Libertés et terrorisme. Sommes-nous tous Charlie?»
UNI BASTIONS - AUDITOIRE B106
MERCREDI 14 JANVIER - 12h15

13 janvier 2015

A la une

top