Cycle de grandes conférences de la Faculté en 2011

cartouche 2

Avoir recours à la psychiatrie est-il devenu aussi banal qu’une visite chez le dentiste ? Au-delà des formes avérées de perturbations psychiatriques, comment considérer les formes débutantes et prendre en charge toutes les personnes qui sont «en rupture» ? Que fait la psychiatrie légale face aux peurs grandissantes de nos sociétés, de plus en plus en quête de sécurité ? La prévention et la détection précoce peuvent-elles changer la donne ?


Programme

Ces 3 soirées sont aménagées sous forme de conférence-dialogue avec le public. Modératrice : Elisabeth Gordon journaliste scientifique à l’Hebdo.

Mercredi 11 mai - 18h30

VULNÉRABILITÉ PSYCHIQUE: UNE QUESTION DE MORALE COLLECTIVE ?

Voir la vidéo de la conférence .


La vulnérabilité psychique a-t-elle augmenté ces dernières décennies? Quelle société peut se permettre de soigner la fragilité psychique et à quel prix ? Peut-on limiter les abus ?
Intervenants:

Mercredi 18 mai - 18h30

CRIME ET CHÂTIMENT : JUSQU’OÙ FAUT-IL CONSIDÉRER LA MALADIE MENTALE ?

Voir la vidéo de la conférence .


Quel est le rôle du psychiatre expert face à la justice? Quelle est la place du soin psychiatrique dans le monde carcéral ? Comment peut-on contrôler le risque de récidive sans stigmatiser à vie ?
Intervenants:

Mercredi 25 mai - 18h30

SOMMES-NOUS DES PATIENTS QUI S’IGNORENT ?

Voir la vidéo de la conférence .

Quelles frontières entre le normal et le pathologique, quel seuil de détection et pour quelles populations ? Peut-on vraiment promouvoir la santé mentale ? La détection précoce change-t-elle l’avenir des patients ?
Intervenants:


top