Leçons inaugurales 2009

Jeudi 19 novembre 2009 à 12h30 au CMU - Auditoire A250

How complex is complex? A bottom-up approach to disease genetics

Pr Emmanouil Dermitzakis

Professeur ordinaire au Département de médecine génétique et développement de la Faculté de médecine de l’Université de Genève.
Pôle de Recherche National Frontiers in Genetics

dermitzakis
D’origine grecque, Emmanouil Dermitzakis étudie la biologie à l’Université de Crète puis obtient un doctorat en sciences, en 2001, à l’Université de Pennsylvanie aux Etats-Unis, où il travaille sur la biologie de l’évolution et génétique des populations de l’ADN régulatoire chez les mammifères et la drosophile. Entre 2001 et 2004, il poursuit sa formation postdoctorale à la Faculté de médecine de l’Université de Genève avant de travailler au Wellcome Trust Sanger Institute à Cambridge, au Royaume-Uni.

Nommé à la Faculté de médecine de l’UNIGE en 2009, le Prof. Dermitzakis poursuit actuellement ses activités d’enseignement et de recherche dans le domaine de la génétique des pathologies complexes, domaine dans lequel il a développé des compétences du plus haut niveau scientifique. Auteur et co-auteur de 58 publications dans des journaux prestigieux, le Prof. Dermitzakis a joué un rôle essentiel dans le lancement du projet ENCODE, l’Encyclopédie des éléments de l’ADN. Membre du projet 1000 genomes, il s’est aussi engagé dans le projet de séquençage du génome de la souris ainsi que dans le projet HapMap International. Il est enfin éditeur senior de la revue PLoS Genetics et membre du comité éditorial de la revue Science.


Jeudi 8 octobre 2009 à 12h30 au CMU - Auditoire A250

Innate Immunity to HIV-1

Pr Jeremy Luban

Professeur ordinaire du Département de microbiologie et médecine moléculaire de la Faculté de médecine

luban
Originaire de Philadelphie, Jeremy Luban étudie la médecine à New York et se forme en médecine interne. Il se spécialise par ailleurs dans le domaine des maladies infectieuses, au cours d’un stage postdoctoral à l’Université Columbia à New York. Ses activités de recherche se concentrent principalement autour du virus VIH, domaine pour lequel il a reçu de nombreux prix et où il a acquis une reconnaissance internationale.
Jeremy Luban est nommé professeur ordinaire à la Faculté de médecine de l'Université de Genève en 2007, où il rejoint le Département de microbiologie et médecine moléculaire. Le groupe de travail qu'il dirige au sein de la Section de médecine fondamentale a pour projet d’élucider les facteurs de l’hôte qui influencent la réplication du VIH.

le jeudi 5 mars 09 à 12h30 au CMU - auditoire C150

In vitro veritas : Un système immunitaire dans un tube à essai

Pr Pierre Cosson

Département de Physiologie cellulaire et Métabolisme, Titulaire de la Chaire Doerenkamp-Naef-Zbinden

cosson
D’origine française, Pierre Cosson obtient son doctorat ès Sciences, mention immunologie, en 1990 à l’Université de Marseille. Son cursus de chercheur en biologie cellulaire l’amènera à travailler au National Institute of Health à Bethesda, Washington (USA) puis à l’Institut d’Immunologie de Bâle avant de s’installer à Genève en 1997.

Pierre Cosson occupe successivement les fonctions de Maître d’enseignement et de recherche puis de professeur adjoint au Département de Physiologie cellulaire et métabolisme de la Faculté de médecine. Il est actuellement titulaire de la nouvelle Chaire Doerenkamp-Naef-Zbinden, créée en 2009 par la Fondation E. Naef pour la Recherche in vitro et la Fondation Doerenkamp–Zbinden.

Les travaux du prof. Cosson portent sur la structure interne et la dynamique de la cellule. Il s’intéresse en particulier aux conséquences liées aux interactions entre cellules et bactéries, sujet d’étude encore peu exploré et néanmoins essentiel pour mieux comprendre ce qui se passe lors des infections bactériennes.

doerenkamp
D’origine autrichienne, la Fondation Doerenkamp–Zbinden est créée en 1982 sous l’impulsion de Hildegard Doerenkamp et de feu le prof. Gerhard Zbinden, alors à la tête de l’Institut de toxicologie, une structure rattachée à l’Institut fédéral de technologie à Zürich.

Cette fondation soutient le développement d’une recherche biomédicale respectueuse des droits des animaux et qui vise une réduction maximale des souffrances animales. La Fondation Doerenkamp–Sbzinden a déjà financé des chaires similaires ailleurs qu’en Suisse, notamment à l’Université de Constance (Allemagne), à l’Université d’Utrecht (Pays-Bas) et à l’Université John Hopkins, à Baltimore (USA).

fenriv
D’origine genevoise, la Fondation E. Naef pour la recherche in vitro (FENRIV) encourage les chercheurs et scientifiques à développer des moyens de recherche efficaces, mais alternatifs à ceux basés sur l’expérimentation animale.

Son créateur, Egon Naef, a réuni de nombreux donateurs autour du projet de soutien de la nouvelle chaire

top