Media

Le cerveau et les gènes travaillent en réseau

richiardi

Les neuroscientifiques savent que, même au repos, le cerveau synchronise spontanément les différentes régions qui le composent pour former des réseaux fonctionnels. Le cerveau n’est donc pas constitué uniquement de petits modules spécialisés, mais de régions qui se coordonnent pour accomplir ses différentes tâches. Cependant, les chercheurs peinaient jusqu’alors à définir les mécanismes moléculaires qui sous-tendent cette connectivité fonctionnelle. Aujourd’hui, une équipe des universités de Genève (UNIGE) et Stanford est parvenue à établir une forte corrélation entre les réseaux cérébraux fonctionnels et l’expression génétique des cellules qui les composent. Grâce à des analyses croisées, les chercheurs ont pu identifier une série de 136 gènes fortement impliqués dans la connectivité des réseaux cérébraux, mais aussi dans la maladie d’Alzheimer et la schizophrénie. Ces résultats, publiés dans la revue Science, ouvrent la voie à une nouvelle façon d’appréhender la relation entre le fonctionnement du cerveau et sa génétique, qui facilitera l’étude de certaines maladies.

Pour en savoir plus ...

12 juin 2015
  Media