Media

La division cellulaire: un processus très réglementé

Pendant la mitose une cellule se divise en deux cellules filles, chacune avec une copie complète de l'information génétique. Ce processus de division cellulaire, une fois lancé, est irréversible et doit donc être très réglementé. Si plusieurs facteurs contrôlant l'entrée en mitose sont connus, on ne comprend pas encore complètement comment ils fonctionnent ensemble. Les équipes de Monica Gotta, professeure à la Faculté de médecine de l’Université de Genève, et de Lionel Pintard, de l’Institut Jacques Monod à Paris, avaient précédemment décrit comment, dans l’embryon de C. elegans, un petit ver fréquemment étudié pour comprendre les détails de la vie cellulaire chez les eucaryotes, certains de ces facteurs se coordonnaient afin d’initier la mitose. Les chercheurs suisses et français montrent maintenant que ce qu’ils avaient découvert chez C. elegans est également valable chez les êtres humains, et constitue une étape importante dans la régulation de l'entrée en mitose des cellules humaines. Comprendre comment celle-ci est réglementée est en effet crucial, car elle pourrait constituer une cible thérapeutique intéressante contre le cancer. Des résultats à lire dans Cell Reports.

Référence:
Cdk1 Phosphorylates SPAT-1/Bora to Promote Plk1 Activation in C. elegans and Human Cells. Thomas et al., 2016, Cell Reports 15, 1–9, April 19, 2016
DOI: http://dx.doi.org/10.1016/j.celrep.2016.03.049

Contact: Monica.Gotta(at)unige.ch - +41 22 379 54 95

Illustration: Laboratoire Gotta - UNIGE. Cellules HeLa K avec actine en vert, tubuline en rouge et ADN en bleu. Le groupe de cellules à gauche sont en interphase alors que la cellule isolée à droite est entrée en mitose.

11 avril 2016
  Media