Le groupe d'Alan Carleton donne un nouvel éclairage sur le fonctionnement de l'odorat

carleton

Le groupe d’Alan Carleton, au Département de neurosciences de la Faculté de médecine de l’Université de Genève (UNIGE) vient de montrer que la représentation d’une odeur évolue après la première inspiration et qu’il y a une rémanence olfactive qui persiste au niveau central. Le phénomène est comparable à ce qui se produit dans d’autres systèmes sensoriels, tels que la vision ou l’audition. Ces changements doivent sans doute permettre d’identifier de nouvelles odeurs dans des environnements complexes ou participer au processus de mémorisation des odeurs. La recherche fait l’objet d’une publication dans la dernière édition en ligne de la revue PNAS (Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America).

Lire le communiqué

12 août 2013

MEDIA

top