Comment le cerveau stabilise ses connexions pour mieux apprendre

astrocytes

Tout au long de notre existence notre cerveau se modifie en réponse aux apprentissages que nous faisons ou à ce que nous mémorisons. Le cerveau est en effet constitué de réseaux complexes de neurones et de synapses en perpétuelle reconfiguration. Mais, pour que l’apprentissage laisse une trace, certaines connexions doivent se stabiliser. Une équipe de l’Université de Genève (UNIGE) a découvert un nouveau mécanisme cellulaire impliqué dans la stabilisation à long terme des connexions entre neurones, dans lequel des cellules non neuronales, les astrocytes, ont une importance qui était jusqu’alors insoupçonnée. Ces résultats, publiés dans Current Biology, permettront à terme de mieux comprendre certaines maladies neurodégénératives et neurodéveloppementales.

Pour en savoir plus ...

18 juillet 2014

MEDIA

top